ROUTE VTT PISTE CYCLISME EN SALLE BMX

Programme Prioritaire de Recherche Paris 2024 – La FFC retenue dans trois projets de recherches appliqués à la très haute performance

À l’orée des futurs Jeux Olympiques et Paralympiques de 2024, organisés à Paris, la France ambitionne de doubler le nombre de médailles remportées lors des dernières olympiades. Pour relever ce défi, le Ministère de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation et le Ministère chargé des Sports ont proposé de mobiliser les forces scientifiques françaises au service des sportifs de très haut niveau. Pour cela, 20 millions d’euros ont été fléchés au sein de l’action « Programme Prioritaire de Recherche » (PPR).

Ce PPR, dont le pilotage scientifique a été confié au Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS), vise à financer des projets de recherche croisés dans le domaine de la performance sportive, dont les résultats seront exploités par les meilleurs athlètes olympiques et paralympiques français afin qu’ils puissent atteindre la plus haute performance lors Jeux en 2024.

Un appel à projets s’adressant aux communautés scientifiques et sportives a ainsi été lancé en 2019 autour de 9 grands défis pluridisciplinaires basés sur différents enjeux transversaux.
6 projets ont été reçus en décembre 2019 et 6 nouveaux en novembre 2020.

La FFC, associée à d’autres partenaires, a ainsi été retenue dans le cadre de 3 projets de très haute performance.

Très Haute Performance en Cyclisme et Aviron – THPCA2024

Portée par l’École Polytechnique, cette étude va mettre à contribution des dizaines de chercheurs issues des universités, des Grandes Écoles et de l’industrie, avec l’objectif de répondre aux questions concrètes posées par le pratique sur le terrain.

Avec les Jeux Olympiques de Paris 2024 en ligne de mire, le projet THCPA2024 traite des questions d’optimisation de la production de puissance par le cycliste, d’une part, et de réduction des résistances à ses mouvements, d’autre part. Il s’attarde donc à la complexité de l’interface homme-machine et devra permettre d’affiner les modèles mathématiques existants afin d’aider plus finement les staffs de l’Équipe de France dans leurs choix.

Ce projet permet de créer un réseau inédit de plusieurs établissements du dispositif Sciences2024 et un réseau de laboratoires universitaires avec lesquels la FFC collabore depuis de nombreuses années.

Emmanuel BRUNET, Responsable Recherche & Performance de la FFC pense que ce projet permettra de « lever certains verrous scientifiques. L’expertise des chercheurs avec lesquels nous travaillons depuis de nombreuses années est très riche et permet d’appliquer des méthodes pointues innovantes en vue des plus hautes performances. Au-delà de développer encore des pans scientifiques, tels que la réduction de la traînée aérodynamique ou la compréhension du rôle du tronc dans la production de puissance, ce projet a pour ambition de mettre en balance l’ensemble des facteurs pour mieux orienter les choix stratégiques de l’Équipe de France. »

Analyse in-situ de la Performance – PERFANALYTICS

Porté par le centre de recherche INRIA Grenoble, PERFANALYTICS va s’appuyer sur les travaux d’étude du départ en BMX avec l’Université de Poitiers et le CREPS de Poitiers.

Il s’agit d’une approche biomécanique de la performance, à l’aide de jumeaux numériques, afin d’analyser le geste sans capteur.

Une fois abouties, les solutions de recueil et d’encodage des données issues du mouvement, l’intégration et l’application de modélisations avancées ou d’analyses complexes permettront de décrypter plus rapidement la performance et de répondre à des scénarii actuellement sans réponse.

Ce projet implique également plusieurs autres fédérations sportives nationales à l’image de la FF de la montagne et de l’escalade, de la FFGym, de la FFBoxe ou encore de la FF de Lutte & Disciplines Associées.

Julien SASTRE, Manager de la filière BMX de la FFC, souhaite que ce projet permette de « poursuivre les recherches engagées avec les équipes scientifiques de Poitiers. Il devra également rendre l’étude du départ et de la performance de l’athlète de façon plus précise, avec une remontée des informations plus rapide auprès des Entraîneurs. Ce projet a donc pour ambition de contribuer à l’amélioration de la performance des pilotes et d’aider les Entraîneurs à mieux orienter leurs stratégies de performance. »

HYPOXie et PERFormance 2024 – HYPOXYPERF

Porté par l’Institut National du Sport, de l’Expertise et de la Performance (INSEP), HYPOXYPERF est un projet visant à accompagner les Fédérations dans l’ensemble des techniques d’hypoxie (inadéquation entre les besoins tissulaires en oxygène et les apports) disponibles dans le cadre de la préparation des sportifs de haut-niveau, afin de mieux les cerner et de mieux en comprendre les effets.

L’objectif : les maîtriser davantage dans le cadre de la préparation aux Jeux Olympiques de Paris 2024. L’approche originale de ce projet combine des techniques de laboratoire innovantes, transposées sur le terrain aux athlètes, permettant ainsi d’améliorer les connaissances et d’individualiser des recommandations dans la préparation de haute performance.
Ce projet implique plusieurs fédérations partenaires comme la FFRugby, la FFNatation, la FFJudo…

Sandrine GUIRRONNET, en charge du suivi des méthodes hypoxiques à la FFC, pense que « l’accompagnement scientifique qui sera proposé grâce à ce programme de recherche permettra d’individualiser davantage les méthodes de préparation, d’innover dans les méthodes utilisées et de proposer des interventions croisées avec des effets cumulatifs espérés à l’issue de la répétition des expositions. Ce projet devrait ainsi contribuer à l’amélioration du potentiel physique de nos cyclistes de haut-niveau en vue des Jeux Olympiques de Paris 2024. »

Crédit photos : Patrick Pichon – FFC

Nos disciplines