Santé

Substances interdites

Substances non approuvées

  • S1 : Agents anabolisantes : Nandrolone, Testostérone…
  • S2 : Hormones peptidiques, facteurs de croissance et substances apparentées : ACTH, EPO, Hormones de croissance, gonadotrophine chorionique, insulines
  • S3 : Béta 2 agonistes
  • S4 : Modulateurs hormonaux et métaboliques
  • S5 : Diurétiques et autres agents marquants
  • S6 : Stimulants : Amphétamines, Ephédrine, Heptaminol…
  • S7 : Narcotiques : Morphine, Héroïne
  • S8 : Cannabinoïdes : Cannabis, Haschich, Marijuana
  • S9 : Glucocorticoïdes

Pour rechercher si un médicament fait partie des substances interdites, nous vous conseillons de vous rendre sur le site de l’AFLD : https://medicaments.afld.fr/

Méthodes interdites

  • M1 : Manipulation de sang ou de composants sanguins : les transfusions
  • M2 : Manipulation chimique et physique telles que, par exemple, falsification d’échantillons, perfusions intraveineuses
  • M3 : Dopage génétique

Interdiction d’utilisation du TRAMADOL à partir du 1er MARS 2019

  • Lettre aux coureurs et partenaires

Les autorisations d’utilisation à des fins thérapeutique

  • Sportifs, attention à l’automédication et aux risques auxquels elle peut vous exposer.
  • Interrogez toujours votre médecin ou pharmacien.
  • Toujours vérifier sur la notice du médicament qu’il n’apparaît pas la mention spéciale à l’attention de sportifs.
  • Les substances interdites peuvent être recherchées dans un prélèvement d’urine et/ou une prise de sang.

Depuis 2012 il n’y a plus de déclaration d’usage. Une AUT sera nécessaire quand une affection nécessite l’usage d’un médicament inscrit sur la liste, notamment les corticoïdes par voie générale (orale, injectable en IM/IV). Les corticoïdes par voie inhalée associés à un bronchodilatateur inscrit sur liste nécessiteront une AUT.

En résumé

  • Les corticoïdes inhalés seuls sont autorisés
  • Les bêta 2 agonistes (bronchodilatateurs). Certains sont autorisés et ne demandent pas d’AUT : le salbutamol (Airomir, Ventoline, Buventol), la salmétérol (Sérevent, Sérétide) et le formotérol (Foradil)

D’autres nécessitent une AUT dûment justifiée : la terbutaline (Bricanyl), et le fénotérol (Bronchodual).

  • Les corticoïdes inhalés associés aux bêta 2 agonistes qui nécessitent une demande d’AUT (voir ligne ci-dessus), nécessitent une demande d’AUT.

Recommandations

Si désormais, les glucocorticoïdes par voies non systémiques utilisés seuls et les bêta 2 agonistes par voie inhalée (Salbutamol, Salmétérol et Formotérol) ne font plus l’objet d’aucune procédure d’AUT, il reste INDISPENSABLE pour les sportifs bénéficiant de tels traitements de conserver ABSOLUMENT leurs justifications thérapeutiques (ordonnances, examens médicaux, etc.).

En effet, seuls ces documents pourront être pris en compte à la suite d’un contrôle antidopage où les résultats se révéleraient anormaux.

Les formulaires de demandes d’AUT sont disponibles sur le site de l’AFLD

Les documents sont à adresser en lettre recommandée à :

Cellule médicale de l’AFLD
8 rue Auber
79009 Paris
Courriel : cellule.medicale@afld.fr
Tél : +33 (0)1 40 62 72 59

Épreuves Internationales

Un coureur bénéficiant d’une AUT, délivrée par l’AFLD, ou ayant valablement déclaré auprès de cette dernière l’usage d’une substance soumise à déclaration, devra entreprendre la même démarche auprès de l’UCI avant de participer à toute épreuve inscrite au calendrier international.

Formulaires disponibles sur les sites :

Pour toutes informations

Ministère des Sports, de la Jeunesse,
de l’Éducation Populaire et de la Vie Associative
Mission Médecine du Sport
Lutte contre le dopage
95 avenue de France
75650 PARIS Cedex 13
https://www.sports.gouv.fr/prevention/dopage/