La Fédération Française de Cyclisme autorise, avec effet immédiat, la reprise des compétitions du calendrier amateur, toutes disciplines et catégories confondues.

À la lecture de l’instruction du 8 juin 2020 du Ministère des Sports, prise à la suite de la publication du décret n°2020-663 du 31 mai prescrivant les mesures générales nécessaires pour faire face à l’épidémie de Covid-19 dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire, il est clairement explicité que la pratique compétitive n’est pas interdite, à l’exception des sports collectifs et des sports de combat.

Il est également précisé que cette pratique compétitive ne peut se tenir qu’uniquement dans le respect des règles sanitaires en vigueur, prévues par ce même décret du 31 mai 2020.

Au regard de ce qui précède, le Bureau Exécutif de la FFC a décidé, au jeudi 18 juin 2020, avec effet immédiat, d’autoriser, à nouveau, l’organisation de compétitions cyclistes « amateur », toutes disciplines et toutes catégories confondues.

Cette autorisation est, bien entendu, subordonnée à l’application des conditions cumulatives suivantes :

  • Respect, par les organisateurs, des règlements sportifs édictés par la FFC et ses organes déconcentrés ainsi que des règles d’inscription, et de tarification en découlant, des épreuves aux calendriers régionaux ;
  • Respect, pour les épreuves se déroulant sur la voie publique, des règles techniques et de sécurité émises par la FFC, ainsi que de la procédure de déclaration administrative auprès de la préfecture ou de la (des) commune(s) concernée(s) ;
  • Respect des règles sanitaires en vigueur au jour de la compétition, qu’il s’agisse des règles relatives à la distanciation interpersonnelle ou aux rassemblements.

S’agissant de ce dernier point, le Bureau Exécutif de la FFC souligne le caractère évolutif de ces dispositions et rappelle, qu’à date et jusqu’à l’intervention de nouvelles évolutions, la pratique sportive ne peut donner lieu à des regroupements de plus de 10 personnes, avec le respect, au sein de ce même groupe, d’une distanciation interpersonnelle de 2 mètres.

À cette notion de rassemblement limité à 10 personnes, il convient de préciser qu’il s’agit là d’une mesure de flux de personnes présentes simultanément à un endroit donné sur le même site (voie publique, lieux de pratique publics ou privés), ce qui n’interdit en aucun cas de recevoir un nombre total de personnes supérieur, si tant est que les règles de distanciation interpersonnelle soient respectées et que chaque groupe ne comporte pas plus de 10 personnes.

Enfin, en ce qui concerne les règles sanitaires relatives à l’organisation et à l’encadrement des compétitions, un guide de préconisations relatif aux différentes disciplines sera prochainement mis à disposition des organisateurs par les services de la Fédération.

Pour tout complément d’information – Contact FFC : assistancecovid@ffc.fr

Crédit photos : Patrick Pichon – FFC

Nos disciplines