ROUTE VTT CYCLO-CROSS PISTE CYCLISME EN SALLE POLO VÉLO BMX FREESTYLE

JOP de Tokyo 2021 – Bilan des Équipes de France de Cyclisme et de Paracyclisme

Il y a quelques semaines, l’Équipe de France de Cyclisme quittait le Japon et Tokyo avec 2 médailles de bronze au compteur, glanées par la jeune garde des pistards français. Du côté des paracyclistes, carton plein et record de médailles avec 16 médailles dont 5 titres paralympiques. Retour sur les JOP de Tokyo 2020 !

JEUX OLYMPIQUES 2021

Ce sont les routiers qui ont été les premiers à ouvrir le bal !

Si Juliette Labous et Rémi Cavagna ont respectivement pris les 9ème et 17ème places de l’épreuve du contre-la-montre, c’est David Gaudu, bientôt 25 ans, qui a brillé sur la course en ligne Olympique en prenant la 7ème place d’une magnifique course, très relevée, remportée par l’équatorien Richard Carapaz.

Également engagée sur l’épreuve en ligne, la seule bleue du peloton, Juliette Labous, franchit la ligne en 30ème position.

Chez les vététistes français et françaises, et alors que Pauline Ferrand-Prévot et Jordan Sarrou, tous les deux Champions du Monde en titre de la discipline au moment de disputer ces JO, le collectif France n’a pas réussi à décrocher ni graal, ni podium.


Différents faits de course sont notamment venus contraindre les plans et annihiler les ambitions de nos françaises et notamment de Pauline Ferrand-Prévot et Loana Lecomte, pourtant Championne du Monde Élite et Espoirs 2020.


Quelques semaines plus tard, la jeune savoyarde enlèvera la Coupe du Monde de VTT Élite 2021. Une incroyable performance et une saison hors-norme pour sa première année dans la catégorie suprême.

Chez les hommes, pas de podium non plus pour le collectif France. Victor Koretzky, qui vient tout juste de s’emparer de la médaille de bronze à l’occasion des Championnats du Monde 2021, disputés il y a quelques semaines en Italie, à Val di Sole, se classe 5ème. Jordan Sarrou, le Champion du Monde et de France 2020prend, quant à lui, la 9ème place de ces JO.

Du côté du BMX Freestyle Park, pour son entrée dans le programme Olympique, le seul représentant français, Anthony Jeanjean, double Champion de France en titre, et sacré Champion d’Europe en 2019, a réussi à se hisser jusqu’en finale.

Pas évident tant le niveau international est particulièrement relevé et que les pays nord-américains, asiatiques et de l’Océanie dominent cette discipline.

Le Biterrois prend finalement la 6ème place du concours, en chutant lors de son 2ème run après un premier passage prometteur.

La plus grosse frustration viendra du BMX Race. Alors qu’Axelle Étienne, la double Championne de France en titre, a atteint la finale, se classant finalement à la 7ème place du tournoi Olympique, les hommes auront vécu un véritable ascenseur émotionnel !!!

Après avoir passé les manches les unes après les autres avec une incroyable facilité, les trois leaders de l’Équipe de France, Joris Daudet, double Champion du Monde et d’Europe, Sylvain André, Champion du Monde en 2018, Vice-Champion du Monde cette année, et Champion de France en titre, et Romain Mahieu, vainqueur du Test-event Olympique de Tokyo, se sont retrouvés en finale (sur 7 places).

Une première historique et un bonheur immense pour le collectif France ! Mais une finale cauchemardesque pour nos bleus… qui de remporteront aucune médaille…

Après un départ en retrait, Romain Mahieu, le plus jeune des trois leaders de l’Équipe de France de BMX (26 ans), très à l’aise sur la piste de Tokyo et vainqueur du Test-event disputé en 2019, prendra finalement la 6ème place (sur 7).

Après s’être accrochés à mi-chemin, les deux athlètes les plus expérimentés du collectif français, Joris Daudet et Sylvain André, ont fini par voir les autres favoris s’envoler vers le podium.

Alors que Joris Daudet pensait pouvoir s’emparer de la médaille de bronze, une chute dans l’ultime virage, sur une glissade rageante, alors que la troisième place lui tendait les bras, a mis fin à son rêve de médaille, lui qui n’avait pas été plus heureux en 2016 à Rio, déjà victime d’une chute.

Sylvain André a, quant à lui, finalement réussi à se relever rapidement mais échouera au pied du podium, à la 4ème place d’une manche finale remportée par l’ogre Néerlandais Niek Kimmann, sacré Champion du Monde quelques semaines plus tard.

C’est le cyclisme sur piste, comme en 2016 à Rio, qui a rapporté les seules médailles de la délégation française sur ces Jeux Olympiques. Et la jeune garde française aura brillé !

Les premiers à s’illustrer ont parfaitement imité leurs aînés de la Vitesse par équipes.

Les trois jeunes héritiers, Florian Grengbo, Ryan Helal et Sébastien Vigier, ont parfaitement répondu présent alors que peu de spécialistes attendaient cette magnifique performance.

Le trio français s’empare de la médaille de bronze et succède à Grégory Baugé, François Pervis et Michaël D’Almeida.

Une jeune équipe (20 ans pour Florian, 22 pour Ryan et 24 pour Sébastien au moment de la compétition), complètement renouvelée entre les deux Olympiades ! Une victoire en petite finale acquise contre les Australiens, les mêmes adversaires qu’en 2016 à Rio, en franchissant la ligne avec plus d’une seconde d’avance. Explosant également le record de France de la spécialité pendant ce tournoi (42″294). Tout simplement impressionnants !

Une véritable spécialité pour la France puisque les Bleus n’ont pas manqué le moindre podium olympique depuis 1996.

Le titre revient aux surpuissants Néerlandais, auteurs de plusieurs records olympiques durant le tournoi, qui viendront à bout de la Grande-Bretagne en finale.

Quelques jours plus tard, deux autres jeunes pistards français se sont illustrés. Après le sprint, l’endurance.

Benjamin Thomas (26 ans), également aligné sur l’épreuve exigeante de l’Omnium, dont il prendra malheureusement la 4ème place, et Donavan Grondin (21 ans dans quelques jours) remportent également une très prometteuse médaille de bronze sur l’Américaine, une course aux points de 50 km disputée par équipes de deux coureurs.

Auteurs d’une très longue échappée, à mi-course, qui leur a permis de marquer de nombreux points, les français n’ont jamais réussi à rattraper les deux duos de tête. La première médaille française dans cette spécialité.

Ce sont les Danois Lasse Norman Hansen et Michael Morkov, Champions du Monde en titre, qui deviennent Champions Olympique de la discipline sur le vélodrome d’Izu.

JEUX PARALYMPIQUES 2021

Du côté des paralympiques, quelle razzia ! Les paracyclistes ont quitté Tokyo et ces Jeux 2020 avec un total record et historique de 16 médailles, onze sur route et cinq sur piste, dont 5 titres, 3 sur route et 2 sur piste, dans leurs bagages.

Le tennis de table et le cyclisme ont été les deux sports qui auront rapporté le plus de médailles françaises à Tokyo.

Parmi les révélations et confirmations majeures de ces Jeux Paralympiques, nous retrouvons trois athlètes.

==> Alexandre Léauté, licencié au club du Urt Vélo 64, athlète français le plus titré toutes disciplines confondues sur ces Jeux paralympiques, avec 4 médailles dont un titre en Poursuite individuelle.

Interview d’Alexandre à son retour en France après ses magnifiques Jeux Olympiques.

==> Loïc Vergnaud, triple médaillé sur route.

==> Marie Patouillet, médaillée de bronze sur route et sur piste, entraîné par un athlète bien connu de notre Équipe de France piste, et retraité depuis quelques mois, à savoir Grégory Baugé.

Tous les médaillés paracyclistes à l’occasion de ces Jeux Paralympiques 2021.

Cyclisme sur piste

BRONZE (2 médailles)
Raphaël Beaugillet (pilote : François Pervis) / Kilomètre – B
Marie Patouillet / Poursuite – C5

ARGENT (1 médaille)
Alexandre Léauté / Kilomètre – C1-3

OR (2 médailles)
Alexandre Léauté / Poursuite – C2
Dorian Foulon / Poursuite – C5

Cyclisme sur route

BRONZE (5 bronze)
Alexandre Lloveras (pilote : Corentin Ermenault) / Course en ligne – B
Alexandre Léauté / Course contre-la-montre – C2 et Course en ligne – C1-3
Florian Jouanny / Course contre-la-montre – H2
Marie Patouillet / Course en ligne – C4-5

ARGENT (3 médailles)
Loïc Vergnaud / Course contre-la-montre – H5 et Course en ligne – H5
Riadh Tarsim, Florian Jouanny et Loïc Vergnaud / Relai par équipes – H1-5

OR (3 médailles)
Alexandre Lloveras (pilote : Corentin Ermenault) / Course contre-la-montre – B
Kevin Le Cunff / Course en ligne – C4-5
Florian Jouanny / Course en ligne – H1-2

Un grand bravo à tous les médaillés français et aux deux délégations pour ces magnifiques sacres et médailles. Rendez-vous est donné en 2024 à l’occasion des Jeux Olympiques de Paris.

Crédits photos :
==> Jeux Olympiques Tokyo 2020 : Patrick Pichon – FFC
==> Jeux Paralympiques Tokyo 2020 : Équipe de France Olympique et Paralympique / CNOSF

Nos disciplines