Explications de l’indice de PERFORMANCE

Introduction :

En 2010, une simulation a été faite sur de nombreux résultats afin de tester l’intérêt d’application de l’IP.

 

En 2011, toutes les compétitions ont été traitées afin d’attribuer l’IP à chaque pilote classé. Cela représente plus de 8500 performances enregistrées et environ 900 pilotes ont fait au moins 3 courses FFC.

 

En 2012, les performances des pilotes de VTT DH seront étalonnées sur la base des meilleurs français (liste IPR, voir ci-dessous) afin de déterminer des niveaux de pratique.

 

Définition :

 1- IPC (Indice Performance de la Course) :

Calculé sur chaque course de la saison sur la base suivante :

 

a. Cas particulier de la manche finale du Championnat de France :

 

On attribue au Champion de France l’indice 0 et on calcule l’IPC de chaque pilote avec la formule suivante :

 IP DH Schéma 1b. les autres compétitions :

Sur une Coupe de France, la manche de placement du Championnat de France ou sur une course régionale, on se base sur les IPR des 5 premiers.

On retient le coureur qui a le meilleur IPR parmi les 5 premiers pour calculer le temps de référence comme suit :

 

Temps de référence =

IP-DH-Schéma-2 

 

Ensuite, suivant la formule en 1-a, on peut donc donner un IPC à tous les coureurs de la compétition en question.

 

IP-DH-Schéma-3

EXEMPLE

IP-DH-Exemple

Remarques : il est possible (comme dans l’exemple) que des coureurs se retrouvent avec un IP négatif.

 

2- IPR (liste Indice Performance de Référence) :

 

Sur la base des courses nationales FFC (Coupes et Championnat de France, soit 10 manches) de la saison S-1 (pour 2013, l’IPR est calculé sur 2012), on calcule la moyenne des 3 meilleurs IPC (Indice de Performance de Course) de chaque pilote. Les pilotes qui ont au moins 3 résultats constituent ainsi une liste de pilotes référence pour le calcul de l’IPC sur chaque course régionale ou nationale.
Dans la mesure où l’IPR du meilleur français serait négatif, l’IPR de chaque pilote serait remonté, afin que l’IPR du meilleur français soit égal à 0.
Ces IPR serviront de référence sur les courses de la saison suivante.

 

3- IPM (Indice de Performance Moyen) :

 

L’IPM d’un pilote est le niveau de performance atteint par celui-ci par rapport aux meilleurs français. 
C’est la moyenne des 3 meilleurs IPC du coureur obtenus sur 2 ans (exemple : au 1er juin 2013, les résultats pris en compte pour le calcul de l’IPM seront ceux à partir du 1er juin 2011).

 

Compétitions références :

Ce sont des courses organisées sous l’égide de la FFC, de niveau régional à international.
Calendrier prévisionnel 2014 : http://descente.free.fr

 

Exploitation des IPM en 2014 :

Ces IPM donneront accès à l’inscription en Coupe de France, les pilotes ayant un niveau inférieur à un IPM donné (exemple 25) auront priorité. 
Les autres (IPM de moins de 25 à 35) devront attendre qu’il y ait des places disponibles, être sur les quotas des comités régionaux ou courir en course régionale pour améliorer leur niveau.

Les inscriptions aux manches de la Coupe de France 2014 de DH seront donc effectuées comme suit avec l’ouverture des engagements quatre à cinq semaines avant la date de

l’épreuve :

 

1. priorité donnée aux teams pour engager leurs pilotes ayant un indice IPM inférieur à une borne donnée (25 pour les 2 premières Coupe de France).

2. priorité donnée ensuite aux coureurs disposant d’un indice IPM inférieur à la borne fixée (peut varier au cours de la saison), même s’ils ne sont pas dans des teams

3. priorité donnée ensuite aux coureurs engagés par leur comité régional (voir quotas des comités, total de 110 coureurs)

4. ouverture ensuite à tous les coureurs qui souhaitent s’engager dans la limite de 400 coureurs en tout (IPM limité à 35)

5. pas de quota limite (ni d’indice IPM minimum) pour les dames (y compris cadettes et juniors dames)

 

Remarque : La liste de niveau IPM pourra éventuellement évoluer en cours de saison selon les moyens techniques mis en place (par défaut, on retiendra celui arrêté au 31/12/2013), c’est le dernier classement publié sur le site fédéral, avant l’ouverture des engagements, qui sera pris en compte comme base de référence.
La FFC étudie actuellement la possibilité de faire un réajustement après la 2ème Coupe de France et avant le Championnat de France.

 

Les quotas par comité sont les suivants :

 

• 14 coureurs = Rhône Alpes
• 12 coureurs = Côte d’Azur, Languedoc Roussillon
• 10 coureurs = Bretagne
• 8 coureurs = Auvergne, Midi Pyrénées, Provence
• 6 coureurs = Lorraine
• 4 coureurs = Aquitaine, Bourgogne, Franche Comté
• 2 coureurs = Alsace, Champagne Ardenne, Ile de France, Limousin, Nord Pas de Calais, Normandie, Pays de la Loire, Picardie, Poitou Charente, Région Centre
• pas de limitation de coureurs : Corse, Guadeloupe, Guyane, La Réunion, Martinique, Mayotte, Nouvelle Calédonie

 

Le téléchargement des résultats des compétitions 2011, 2012  et 2013 avec IPC est possible sur :
http://descente.free.fr/IP_index.htm