CYCLO CROSS

Cyclo-cross – Coupe du Monde – Pontchâteau – 20 janvier – Espoirs hommes – Antoine Benoist: « Je pense l’avoir fait douter … »

2e à Pontchâteau, Antoine Benoist occupe désormais la 2e place du classement général provisoire de la Coupe du Monde de cyclo-cross Espoirs hommes
Photo: FFC-Patrick Pichon

Antoine Benoist continue à traverser l’hiver 2018-2019, avec brio. Une semaine après son titre de Champion de France Espoirs de cyclo-cross, acquis à Besançon, le Breton a hissé le maillot de l’équipe de France à la deuxième place sur la manche Française de Coupe du Monde de cyclo-cross, disputée ce jour, à Pontchâteau. « Je n’ai pas très bien débuté, disait le coureur du Team Chazal Canyon. Je prends un bon départ, je me place en tête, mais aux abords de la ligne d’arrivée, je déchausse, puis je déraille. Je suis parvenu à remettre ma chaîne en place, mais je suis reparti de très loin. J’ai fait un gros effort pour remonter en tête, et cela m’a peut-être été préjudiciable durant la course, qui sait… »

Mais malgré Antoine n’a pas cédé à la panique, il a tenu à garder le cap pour jouer avec les meilleurs. « Isebryt a ensuite attaqué en haut des planches, et  nous sommes partis à deux, je ne voulais pas passer du fait qu’il est champion du Monde. C’est à lui d’assumer son statut, ensuite c’est rentré derrière, et on a fait une course sur route. Au fil des tours cela s’est écrémé un peu. Les consignes en début de course était de surveiller Iserbyt et Pidcock. Je savais où le Britannique allait attaquer, cela n’a pas manqué. Je l’ai vu passer à l’offensive, mais je n’ai pas pu prendre sa roue. C’est le Belge qui l’a fait. Isebryt par la suite crève dans une partie descendante du circuit, et il s’écarte en m’emportant dans le filet. Je n’ai pas pu de la sorte prendre la roue de Pidcock, mais on a pu voir que pendant toute la course nous avons été du même niveau, à quinze, vingt secondes. Je pense qu’aujourd’hui je l’ai fait un peu douter. »

Une chose est certaine, Antoine Benoist était rassuré à Pontchâteau, « après une bonne semaine de stage à bien bosser avec l’équipe de France, ce qui est bien c’est qu’ici, j’avais les jambes. Faire un podium ici avec un public français qui était au rendez-vous, c’est super de terminer deuxième. J’ai été encouragé sur le bord du circuit, et j’ai bien montré mon maillot de Champion de France. J’ai fini le stage avec la course aujourd’hui sur une bonne note ». Il reste maintenant deux course avant que la fin de saison sonne, et Antoine va « donner la priorité clairement aux Championnats du Monde, de Bogense, au Danemark. Ma priorité c’est le mondial, je vais maintenant travailler en vue de cette persepctive. Je mise tout sur Bogense, Hooghereide ne sera qu’une étape dans ma préparation. Si je fais une bonne place ce sera bien, je veux être présent au mondial. Et ma tactique au mondial sera de mettre la pression à Pidcock en restant dans sa roue, je l’ai fait un peu douter aujourd’hui. Je vais m’entraîner pour et au mondial, j’espère que cela peut se faire. Il s’était loupé en 2018, il peut très bien se louper cette année encore ».

Hervé Bombrun

Nos disciplines