On dirait le Sud… mais en version humide et boueuse ! Version même XXL !Le soleil qui brille dans le Nord de la France n’a pas fait son apparition du côté de Marseille à l’occasion de la 1ère manche de Coupe de France VTT 2017 ! Des trombes d’eau sont même tombées au matin des courses rendant le magnifique site de Pichauris très « gadouilleux » ! Mais le coureur cycliste, peu importe sa discipline, fait abstraction de tout cela, et se jette dans l’arène qu’on lui propose. Les juniors séries qui ont ouvert le bal sur cette première concentration nationale ! Les français ont pris de belles places d’honneur Victor Labe (6e) et Mathis Azzaro (9e). « Les juniors séries, indique à France Cyclisme, Yvan Clolus, entraîneur national à la FFC, est une concentration internationale des juniors tout au long de la saison afin de prendre de l’expérience, mais aussi pour marquer des points pour le ranking UCI ». Des épreuves qui sont disputées par les teams. « Les teams comme Creuse Oxygène et Veloroc font l’effort d’engager leurs pilotes sur ces épreuves, et nous, Équipe de France, nous accompagnons certains J1 afin de leur faire marquer des points sur ces courses, comme ce fut le cas lors de la première manche de la saison à Milan. Mais le plus gros effort, et il convient de le saluer. Ce sont aussi des épreuves que l’on surveille car elles entrent dans nos critères de sélections. » Une épreuve Marseillaise que Yvan Clolus a suivi donc avec attention. « On est présent, souligne-t-il. Il y a du travail, ce qui est normal puisque nous n’en sommes qu’aux premières courses de la saison. Et puis entre Milan et ici, les conditions de course ont totalement changé. C’était sec et il faisait 25° en Italie, et ici il y avait un sol boueux et il faisait très humide. Mais un pilote doit savoir s’adapter à toutes les situations. J’ai en tout cas vu de bonnes choses, ici comme à Milan. »

 

 

Hervé Bombrun