Si comme à Milan, l’Autrichienne Stigger s’est imposée en juniors séries UCI, la manche de Marseille, à comme en Lombardie, aussi, permis aux athlètes françaises de se mettre en évidence.

 

Loana Lecomte et Justine Tonso se classant en effet respectivement deuxième et troisième. Un beau récital de boue… pour les deux tricolores. « Je n’étais pas bien en Italie, indiquait Loana Lecomte. J’ai été prise de crampes d’estomac qui m’ont contraintes à l’abandon. Là, je voulais reprendre de la confiance, et cette deuxième place m’en offre. Le parcours en plus était difficile à maîtriser car par endroits la boue était très glissante, et en d’autres circonstances le terrain était très sec. Mais ça glissait pas mal en règle générale ».

 

Un équilibre de funambule qui a permis de mettre en lumière la belle technique de la Championne de France en titre. « Je ne pouvais que faire mieux ici Allauch par rapport à Milan, ajoutait-elle. Les manches de juniors séries sont en primes de belles épreuves internationales qui distribuent des points en vue des qualifications pour les Championnats du Monde et Championnats d’Europe. C’est une bonne chose car cela permet aussi de nous évaluer par rapport à nos concurrentes sur le plan international ». Une évaluation qui est également le fort de Justine Tonso, deux podiums cette année en deux épreuves juniors séries. Belle série pour cette athlète, déjà connue, reconnue et sacrée en ski alpinisme. « J’ai remporté cet hiver deux médailles d’or et deux d’argent lors des Championnats du Monde, rappelait-elle. J’ai enchaîné la saison de ski alpinisme et celle de VTT, une semaine après les mondiaux en effet je disputais la manche de juniors séries de Milan. Je suis allée là-bas sur la dynamique de ma saison de ski. » Et l’enchaînement a plutôt bien fonctionné, force est de le constater.

 

Hervé Bombrun