id-Y-Vauchez

Yvon Vauchez

Yvon Vauchez, l’entraîneur de la Fédération Française de Cyclisme, le plus titré dans le cadre des Jeux Olympiques, a divulgué aujourd’hui lors d’une conférence de presse au Vélodrome National, sa liste large hommes et dames pour les Jeux de Rio.

 

Julien Absalon (BMC), qui est d’ores et déjà sélectionnable, pourrait-être le fer de lance du contingent hommes parmi lequel il faudra choisir entre Maxime Marotte (BH-Suntour-KMC), Jordan Sarrou (BH-Suntour-KMC), Victor Koretzky (BH-Suntour-KMC), Stéphane Tempier (Bianchi) et Hugo Drechou (Calvisson VTT), afin de sortir une sélection de trois pilotes.

 

Pauline Ferrand-Prévot, elle aussi sélectionnable pour Rio, fait partie d’une liste large comprenant la Championne Olympique Julie Bresset (BH-Suntour-KMC), Sabrina Enaux (Team Specialized), Margot Moschetti (Superior Brentjens MTB Racing Team), et Perrine Clauzel (BH-Suntour-KMC).  Soit 5 filles pour deux places.

 

« Les Championnats du Monde 2016 ne compteront pas dans le cadre de la sélection aux Jeux, et n’auront pas d’influence sur nos choix, a expliqué, Yvon Vauchez. La dernière compétition qui comptera pour les quotas Olympiques ce sera la manche de Coupe du Monde, en France, à La Bresse, les 28 et 29 mai (NDLR: La sélections proposée au CNOSF sera donnée le 6 juin 2016).

 

Les pilotes sélectionnés iront aussi disputer une épreuve de préparation sur le parcours des Jeux de Londres ».

 

Un site qui ressemblera à celui de Rio, « car la tendance aujourd’hui pour les parcours de VTT aux Jeux, est de faire des circuits artificiels, construits de toute pièce, avec ce qu’appelle les britanniques des « rock gardens », de gros pierriers. Rio est comme cela avec beaucoup de grosses pierres, des rondins, et des sauts. Ce sera un parcours très piégeux ». Les tricolores auront d’ailleurs l’occasion de se tester à ce type de parcours puisque la société Cimes Event a effectué des zones replica de Rio sur le site du CREPS de Boulouris, dans le Var. 

(un article complet sera consacré à cela dans le numéro de France Cyclisme 9, à paraître fin mai 2016).

 

Ces secteurs techniques deviendront ensuite des parcours permanents pour la pratique du VTT, son apprentissage et ouverts à tous, soulignait encore Yvon Vauchez. Les athlètes peuvent s’y rendre à titre individuel, et nous, Équipe de France, nous irons effectuer sans nul doute l’un de nos stages terminaux avant les JO, là-bas. » Histoire d’avoir Rio dans la peau.

 

 

Hervé Bombrun