YVAN-CLOLUS---CADRES-TECHNIQUESTrente-cinq degrés ! Climat quasi semi aride, avec du vent… mais chaud, Bakou qui accueille les premiers Jeux Européens va vivre demain à l’heure des premières compétitions, et le VTT sera mis en lumière à l’occasion de cette première journée d’épreuves.

 

Les hommes et les dames sélectionnés par Yvan Clolus entreront en piste. L’Équipe de France est composée rappelons-le de Margot Moschetti et Perrine Clauzel, et chez les hommes de Jordan Sarrou, Hugo Drechou et Maxime Marotte. « Le sol est très sec, indique à France Cyclisme, Yvan Clolus, et ce n’est pas de l’herbe qui est dessus mais une forme de paille. Le soleil tape très fort, on avait connu cela il y a quelques années lors d’une épreuve en Turquie, en Capadoce, avec aucune zone d’ombre.

 

Ici, c’est pareil. Le parcours est difficile, mais pas forcément très technique. Mais avec la vitesse et la poussière que cela va engendrer cela peut le rendre plus difficile en course. Nos pilotes l’ont reconnu durant trois jours, et il leur fallait bien ça pour monter en pression au fur-et-à-mesure. » Concernant maintenant le groupe, Yvan Clolus ajoute. « Le groupe est bien, cela a très bien fonctionné entre eux durant toute la semaine. Il y a beaucoup de jeunes pilotes qui se connaissent bien car ils sont issus de la même génération. Maxime Marotte a un rôle de capitaine de route, de « grand frère », en quelque sorte, mais il sait qu’il est là aussi pour performer il en a les moyens. Le mot d’ordre demain sera : saisir sa chance ! Ces Jeux Européens sont une nouvelle épreuve qui intervient après un gros pic de forme, et après le mois de juin nous allons débuter la deuxième phase de la saison. Ce mois coupe vraiment l’année en deux. On voit que certains de nos adversaires sont vraiment en mode découverte ici, j’ai donc insisté auprès de nos pilotes qu’ils devaient demain tenter de saisir leur chance au maximum ».

 

 

Hervé Bombrun