VTT – Équipe de France – Cross-country – Championnats d’Europe – Glasgow – Élite femmes – Pauline Ferrand-Prévot

VTT – Équipe de France – Cross-country – Championnats d’Europe – Glasgow – Élite femmes – Pauline Ferrand-Prévot

Il est des podiums, des médailles d’argent qui ont plus de valeur que d’autres. Pauline Ferrand-Prévot dont la carrière a été souvent jalonnée d’or, le sait. Triple Championne du Monde en VTT, cyclo-cross et sur la route en 2015, elle a pris la médaille d’argent sur les Championnats d’Europe de VTT cross-country de Glasgow qui « avait un mini format de Jeux Olympiques », selon son propre aveu, sitôt la ligne d’arrivée franchie. Les Jeux le plus roman que Pauline veut écrire au cours de sa carrière, mais qui pour l’instant ne s’écrit avec l’encre qu’elle rêve d’utiliser. Rio ne doit plus être qu’un souvenir lointain, et Pauline y travaille d’arrache-pied. Le petit sourire qu’elle a esquissé en franchissant la ligne sur les collines d’Écosse, soulignait aussi que la machine était relancée. Une première étape continentale est toujours bonne à prendre, surtout que l’an passé dans la même situation le podium avait échappé à la Rémoise en raison d’une crevaison. « Jolanda était intouchable aujourd’hui, soulignait « PFP ». Au-dessus tant sur le plan physique que technique. Je suis à ma place et je ne pouvais rien faire de mieux ». Pauline qui a pris de suite un bon départ, « ce qui était important » a de suite pris un maximum d’avance en formant un trio majeur en compagnie de Neff, Dahle Championne Olympique de VTT en 2004, et lauréate de sa première manche de Coupe du Monde, en 1996 ! Puis Neff s’est échappée, et Dahle a cassé sa chaîne. Pauline a alors effectué un long contre-la-montre pour le gain de la médaille d’argent. « Il y avait des endroits qui recelaient pas mal de pièges sur le parcours, même s’il n’était pas super technique. Gunn-Rita Dahle a cassé sa chaîne dans une portion montante du parcours. Je me suis retrouvée à la deuxième place, et j’ai géré physiquement et mon matériel, car deux tours à effectuer toute seule c’était long tout de même ». Heureuse, de ce résultat, Pauline soulignait l’ambiance Olympique qui régnait sur les hauteurs de Glasgow. « L’ambiance, le tracé, la concurrence rappelait celle des Jeux, soulignait de vive voix « PFP ». C’est une bonne répétition à deux ans de Tokyo. Cela me fait plaisir, j’étais descendue assez bas, et je suis parvenu à remonter la pente. Il y avait ici en prime quasiment toutes les meilleures mondiales, et je fais deuxième. Je progresse, et je compte continuer à le faire. » La prochaine grosse étape de Pauline sera le mondial de VTT en Suisse, au mois de septembre. « Je vais faire l’impasse sur Mont Saint-Anne, afin de me préparer pour le mondial. Ce serait bien de pouvoir battre Jolanda chez elle. Nous sommes à un mois du mondial, elle est déjà très en forme, et je ne pense pas qu’elle soit en capacité de passer encore un cap. Ce qui peut être mon cas. Je vais en tout cas tout faire pour essayer de la battre ». Round 2, en Suisse, donc du côté de Lenzhereide.

 

 

Hervé Bombrun

Crédit photo FFC – Patrick Pichon

 

VTT – Équipe de France – Cross-country – Championnats d’Europe – Glasgow – Élite femmes – Podium

VTT – Équipe de France – Cross-country – Championnats d’Europe – Glasgow – Élite femmes – Podium