Julien Absalon du team BMC racing va retrouver la compétition à l’occasion des Championnats d’Europe de VTT à Boario Terme, en Italie, ce week-end. « J’ai repris le VTT il y a dix jours environ, avant j’avais recommencé le VTT sur chemin, dit-il à France Cyclisme. J’ai fait quasiment depuis que du VTT dans le but de reprendre les automatismes, le rythme. Je trouve que c’est plutôt revenu pas mal. J’ai pris un peu peur au début des premiers entraînements, car au début, j’avais une certaine appréhension, un peu de tension, mais au bout de 3-4 sorties c’est revenu. Et maintenant c’est fluide, j’ai retrouvé mes automatismes ».

Un Championnat d’Europe que le champion sortant va disputer sans repères du fait de sa fracture de la clavicule intervenue le 1er juin à l’entraînement. « Je ne sais pas quels seront mes ambitions sur cet Euro 2017, explique-t-il encore. Ce n’est pas évident. J’étais très bien à l’entraînement au niveau des sensations, mais je ne sais pas si je suis compétitif ou pas, si après huit semaines sans courir, je peux parvenir à maintenir un tempo sur une heure et demi ! Il y a pas mal d’incertitudes. L’idéal aurait été de trouver une course de préparation le week-end dernier, mais il n’y en avait pas ».

Une chose est certaine, Julien Absalon a renfilé son costume de compétiteur. « Après les Europe, je vais disputer la Coupe du Monde au Mont Saint-Anne, et le but maintenant est de courir au maximum avant les Championnats du Monde. » Et après le mondial ? « Après ma blessure j’envisage un peu l’avenir, car je me suis rendu compte durant la période durant laquelle je ne pouvais pas courir que la compétition me manquait énormément. J’ai aussi l’impression, et ce n’est pas une impression, c’est réalité, j’ai manqué un tiers de l’année 2017 avec le Championnat de France, des manches de Coupes du Monde, donc cela me laisse un peu sur ma faim cette saison 2017″.

 

Hervé Bombrun