France Cyclisme : Quels vont-être tes objectifs en 2018 ?

Stéphane Tempier : « Les manches de Coupe du Monde, l’objectif sera de gagner l’une d’entre elles. Je veux passer un palier au-dessus, et je peux y arriver en obtenant une telle victoire. Je n’ai pas de préférence, tous les circuits me plaisent, mais Nove-Mesto, Vallnord et le Canada sont des circuits un peu mythiques, comme Val di Sole, en Italie. Je termine deuxième l’an passé au Mont Saint-Anne, et je sais que j’ai de quoi espérer ».

 

FC : Les Championnats de France aussi ?

ST : « Oui, c’est la vraie grosse course nationale avec un maillot à la clé. C’est une épreuve qui est très importante, et en France, de surcroît, il y a un gros niveau, quand on gagne le Championnat de France c’est quasiment comme si l’on remportait une manche de Coupe du Monde, tellement le niveau du VTT cross-country est élevé dans notre pays ».

 

FC : Et les Championnats du Monde le parcours t’inspire-t-il ?

ST : « Je connais bien le circuit des Championnats du Monde, cela fait quelques années que nous le pratiquons avec les manches de Coupes du Monde que nous disputons sur ce tracé en Suisse. Il réclame pas mal de pilotage, et c’est aussi assez rapide. Le Championnat entre dans la liste des objectifs, après la problématique c’est d’arriver en fin de saison et la gestion de la forme à ce moment-là. Il va falloir s’accorder des plages de récupération pendant la saison afin de bien pouvoir aborder ce mondial ».

 

FC : Et en ce qui concerne les Championnats d’Europe Élite de Glasgow cet été ?

ST : « C’est aussi un gros objectif, et en plus l’an passé sans ennui mécanique je n’étais pas là. Je vais aller là-bas avec un esprit de revanche, et cette année, cette épreuve aura plus d’importance car ces Championnats d’Europe mutualisés avec la natation, l’athlétisme entre autres, aura en quelque sorte une saveur de Jeux Européens ».

 

Hervé Bombrun