Véritable combat des chefs, la première manche de Coupe de France de VTT cross-country élites hommes, disputée à Cassis sous un soleil quasi-estivale, a été aussi riche en rebondissement.

 

Le public qui est venu nombreux sur les hauteurs de la ville, n’a pas eu à regretter le déplacement. La valse des leaders a été le thème de l’après-midi, avec une belle entrée en matière à mettre sur le compte de Hugo Dréchou (Calvisson VTT). Il était alors suivi par un trio composé de Maxime Marotte, Stéphane Tempier (BH Suntour KMC), et Fabien Canal. Mais la difficulté du parcours conjugué à la chaleur pesante, les nuages de poussières à avaler, a permis de faire la sélection.

 

Médaillé d’argent lors des championnats de France de cyclo-cross élites à Lignières en Berry derrière Francis Mourey, Fabien Canal a ensuite pris les commandes jusqu’à un tour de l’arrivée avec une avance d’environ trente secondes. La victoire semblait avoir choisi son camp, mais c’était sans compter sur le finish de Maxime Marotte.

Le vainqueur sortant de cette épreuve a en effet trouvé les ressources pour revenir dans un premier temps sur le coureur du Team Look Beaumes de Venise, et faire dans la foulée un écart… qui lui a permis de se projeter vers la victoire. « je sors d’un gros bloc d’entraînement et c’était très dur physiquement ici, déclarait l’Alsacien, je vais chercher cette victoire au moral ».


Chez les Espoirs la première place est revenue à Titouan Carod (Scott la Clusaz), devant Raphaël Gay (Creuse Oxygène Scott) et Victor Koretzky (BH-Suntour KMC) qui finit devant Jordan Sarrou, champion d’Europe en titre, et victime coup sur coup de deux crevaisons.

 

Hervé Bombrun