Un exquis accent du Canada qui nous rappelle le caractère fleuri et imagé de la langue française que l’on aurait tendance à oublier, rythme les descentes sur la manche de la Coupe du Monde des Gets. C’est drôle, frais, tient le public en haleine et donne une touche un peu plus « folle » à cette discipline, qui, au fond, en a-t-elle besoin ? L’autre information de ce retour du VTT de haut-niveau dans la station de Haute-Savoie, c’est que le public a répondu en masse, et c’est juste de bon augure à deux des mondiaux ici même.
Mais le temps n’est pas à la perspective, la réalité du moment, c’est la manche de Coupe du Monde de descente élite femmes, avec une belle deuxième place à mettre à l’actif de Marine Cabirou derrière la Britannique, Tracey Hannah.

« Je suis contente, car la course était serrée, et ce n’est pas ici, le genre de piste sur laquelle je suis la plus forte. Je suis donc satisfaite de cette deuxième place, et d’être de nouveau deuxième au classement général provisoire de la Coupe du Monde 2019. » L’autre argument que la pilote Scott assène, c’est « que les temps sont de plus en plus serrés. Je me rapproche de la victoire. Nous sommes dans la même seconde aujourd’hui, alors que la semaine dernière à Vallnord, j’étais deux secondes derrière elle. Cela se rapproche, course après course. J’espère accrocher une victoire d’ici la fin de saison. » En Coupe du Monde, cela va sans dire, mais aussi pourquoi pas dès la semaine prochaine, à l’Alpe d’Huez, à l’occasion des Championnats de France. « Je n’ai jamais eu le maillot de Championne de France, ce serait beau. C’est un objectif. Ce serait beau. » Après la fin de saison, sera le dernier volet de la saison. « Mont Saint-Anne constitue également un objectif, mais je pense que Tahnee et Pompon (NDLR : Myriam Nicole) seront sans doute revenues de blessure, du coup se sera intéressant pour la suite. J’aime la piste de Mont Saint-Anne, je l’aime bien, mais elle n’est pas évidente, et ce n’est pas facile de rouler vite là-bas. On verra bien ce qui se passera ». Les Gets sera aussi ville qui accueillera les Championnats du Monde en 2022, et la fête s’annonce belle compte tenu du public nombreux déjà présent aujourd’hui pour une manche de Coupe du Monde. « C’est vrai je ne m’attendais pas à autant de monde, il y a du public tout au long de la piste. Les spectateurs sont surmotivés, ils n’arrêtent pas de crier. Cela fait plaisir ».

 

 

Hervé Bombrun