Stéphane Tempier a terminé 4ede la manche de Coupe du Monde des Gets, remportée par le Champion du Monde et Champion Olympique, Nino Schurter.

 

Quelle semaine, Stéphane ?

« Oui c’est la grosse semaine. Je m’attendais à être papa de mon premier enfant, avant Vallnord, après cela devait-être pendant la course… mais il m’a attendu, et il est né en début de semaine. Entre deux manches de Coupe du Monde, je n’ai pas trop roulé au début de la semaine, pas trop roulé non plus mais j’étais dans le bon plan, et puis j’avais l’influx, l’énergie, l’euphorie de la naissance de Marlon. Il y avait un truc en plus aujourd’hui ».

 

Tu as pris un bon départ ?

« Oui, je savais qu’il fallait bien partir, c’est ce qui a un peu pêché le week-end passé. Cela m’a lâché un peu à mi-course, j’ai commencé a rétrogradé, et je me suis refait pour la fin de course, notamment le dernier tour. Il faut ne pas s’éteindre, il y avait du monde derrière, on pouvait vite sortir du top 10 ».

 

Un final qui s’est achevé par un magnifique sprint que tu as remporté ?

« Je visais la 5eplace, et le podium de cette manche de Coupe du Monde. La troisième n’était plus atteignable. Je regardais plus derrière, et à la fin j’ai vu que Cenk était un peu mort, notamment dans les S. J’ai tout mis sur la fin, même si je ne suis pas un très grand sprinter. J’ai pris la tête d’entrée. Je suis content de terminer sur un sprint, car cela prouve aussi que je progresse également dans ce domaine. J’ai répondu présent ici, je suis content d’être là. Devant mes amis, la famille c’est un plus. J’ai roulé dans le premier, et c’est la petite marche que j’ai passé depuis la semaine passée ».

 

La semaine prochaine, les Championnats de France

« On va rester sur une bonne dynamique. Je sais que le circuit proposé est vraiment dur, avec une bosse difficile. Cela va se faire à la pédale, le plus costaud va gagner. Ce ne sera pas tactique comme en 2018, là je pense que cela arriver un par un. Il faudra avoir les jambes de ce niveau-là car il Jordan est là aussi, Victor aussi, Titouan, Maxime. Il faudra que je sois au moins à ce niveau afin de pouvoir jouer devant ».

 

 

Hervé Bombrun