Entraîneur national du VTT cross-country élite à la Fédération Française de Cyclisme, Yvan Clolus a apprécié l’entrée en matière de ses pilotes à l’occasion du Championnat du Monde de relais, à Cairns, en Australie.

 

« Cinq équipes sont classées en moins de huit secondes, le titre s’est quasiment joué au sprint, rapporte-t-il à France Cyclisme. On n’ a effacé notre déconvenue de l’Europe avec cette dixième place. Ici, en Australie, nous avions à cœur de retrouver le podium et notre rang. »

 

Le premier a lancé l’équipe a été Jordan Sarrou. « Il a très bien lancé ses coéquipiers, même si au départ cela a un peu « bouchonné » et que cela a frotté très fort. Il était 8e à l’entame de la bosse tellement cela frottait, mais il a réussi à revenir à l’issue de son passage de relais en 4e position. Mathis Azzaro a enchaîné, en assurant bien comme il faut, même s’il a subi une légère chute lors de la montée. Elle n’était pas grave, et il a pu recoller assez vite au podium. Pauline a enchaîné dans les roues de Langeveld et Lechner, elle a de bonnes jambes sur ce mondial. Léna Gérault a ensuite contenu les principales adversaires comme Yolanda Neff, Martina Berta. On est resté au contact du podium, mais dans le dernier tour la Suisse est parti devant assez vite. »

 

La France a fini sa course avec l’Espoir Neilo Perrin-Ganier, « qui, rapporte encore Yvan Clolus, est allé chercher cette médaille au sprint avec le Danemark. On est très satisfait, on démarre ce mondial avec une belle médaille. Le podium est vraiment resserré, la course de relais a été très disputé. Tout s’est fait dans le finish sur un parcours où il faut vraiment rouler devant car il est quasiment impossible de doubler. On est content, car on débute vraiment de la bonne manière ce mondial de VTT cross-country 2017, en Australie ».

 

 

Hervé Bombrun

Crédit photo : Yvan Clolus