Chpt-monde-vtt-2015-VINCENT-HERMANCE2_1

Vincent Hermance
Crédit photo FFC – Patrick Pichon

Vincent Hermance a été fin calculateur.

 

Stratège même en choisissant de partir avant ses éternels « gros » adversaires pour le titre de champion du Monde de VTT élite hommes 26 pouces, à savoir Kenny Belaey le Belge, et son compatriote, tenant du titre Gilles Coustellier, auquel est venu se rajouter un petit nouveau le Britannique Jack Carthy. « J’ai fait en sorte de terminer quatrième des demi-finales, et comme j’avais la possibilité de faire mes faire mes deux derniers tours avant eux de la sorte. »

 

Un choix qui lui a conféré une pression énorme en terme d’attente, mais qui a aussi pour effet de reporter sur les épaules de ses adversaires celle de la course. Bien vu, puisque lorsque les trois meilleurs pilotes des demi-finales sont entrés en lice, ils ont tous les trois commis plus de fautes que Vincent Hermance.

 

Le plus tenace dans l’affaire a été le Britannique Carthy qui était encore en tête, avec vingt points de pénalités contre vingt-trois pour Vincent Hermance. Mais une faute à cinq points lui a coûté la première place. Posté parmi les spectateurs, Vincent Hermance quand il a vu le poing du commissaire annoncer ce chiffre, a sauté tel un fauve vers le staff tricolore. La joie était mesurable, intense dans tout le camp bleu.

 

« C’est une immense victoire, disait-il. Je m’entraîne à l’année avec Nicolas Vallée et nos deux succès sonnent un peu comme un « doublé », lui chez les juniors et moi en élite hommes. Je suis heureux, et c’est vrai, même si en pareille situation on ne trouve généralement pas grand chose de plus intelligent que cela à dire. » Qu’importe la sémantique, l’intelligence, Vincent Hermance en a fait preuve avec son choix tactique gagnant sur ce mondial 2015.

 

Chpt-monde-vtt-2015-TRIAL-PODIUM-H_1

Crédit photo FFC – Patrick Pichon

 

 

Hervé Bombrun