« La course était un peu tronquée du fait qu’il y avait très peu de participantes au départ de ce mondial, résumait pour ffc.fr, Emmanuel Huber, entraîneur national de la descente à la Fédération Française de Cyclisme. On aurait aimé plus de concurrence, mais c’est comme cela, même si c’était tristounet quand même. Les filles en tout cas ont bien roulé. Il y en a une qui a assuré sur cette piste c’est Viktoria, et une autre, Marine, qui a mis de l’attaque, pour essayer de gagner la course, mais elle déjante avant l’arrivée. Mais je suis content de leur niveau à toutes deux, on a retrouvé un bon groupe jeune après quelques années difficiles, c’est bien pour l’avenir. Les filles sont jeunes et déjà dans les quinze premières de manches de Coupes du Monde. Elles sont premières années juniors, et elles vont progresser encore. »

 

Hervé Bombrun
@Lafrancecycliste