Yvan Clolus s’y attendait.

 

L’entraîneur national des juniors dames, n’était pas très surpris à l’arrivée des championnats du Monde de Vallnord par la « photographie » proposée à l’issue de la compétition, avec comme apparition dans l’ordre sur le podium, de Martina Berta (Italie), Evie Richards (GB) et Nicole Koller (Suisse).

 

« Je ne suis pas surpris par les gros écarts constatés à l’arrivée, soulignait-il. On retrouve sur cette course la dynamique de la saison écoulée. Hélène a été prudente sur son départ, et Cléa chute d’entrée. Hélène si elle avait moins joué de prudence lors de l’ascension de la première bosse, peut-être pu accéder, au top 10 mondial. C’était en tous les cas l’objectif initial, ou à tout le moins terminer parmi les treize premières de cette épreuve. Elle a vu de toute manière ce qui lui reste à bosser pour l’an prochain dans la mesure où elle n’est que juniors première année. Nos deux filles se sont battues, mais les écarts sont très vite devenus trop conséquents. Hélène sait désormais ce qui lui reste à travailler, bonifier pour 2016 puisqu’elle n’est que juniors 1ère année. »

 

Hervé Bombrun