Chpt-monde-vtt-2015-RAPH-GAY_1

Raphaël Gay
Crédit photo FFC – Patrick Pichon

« C’était dur, mais dur » Tels furent les premiers mots prononcés par Raphaël Gay, 15e du mondial Espoirs de VTT cross-country à Vallnord.

 

Il faut dire que le temps en l’espace de quelques jours a complétement muté passant de l’été indien qui se termine gentiment, à une brusque et terrible plongée dans l’hiver. Sans aucune transition.

 

Les organismes des coureurs ont forcément apprécié ce changement si radical ! L’effet conjugué en prime de l’altitude, et Romain Seigle, a lui connu une journée « noire ».

 

 

 

 

 

 

« J’étais super bien techniquement dans les descentes, disait le sociétaire du Pôle France VTT de Besançon, je n’ai jamais fait une erreur. Mais l’altitude c’était horrible, je n’arrivais pas à respirer correctement et cela a été comme cela toute la course », indiquait le 21e de ce mondial 2015. « Moi, reprenait de son côté Raphaël Gay, j’ai pris un gros départ, afin de remonter au plus vite des places. J’étais un peu moins fort que les autres concurrents dans les bosses, mais je les rattrapais dans les descentes. »

 

Hervé Bombrun