Yvon Vauchez et Yvan Clolus présentent un bilan « Euro » 2014 avec une balance médaille créditée à quatre, et mieux, encore ils sont repartis de Saint Wendel avec un butin totalement en or.

 

« C’est un top bilan, indique à ffc.fr dépêches La France Cycliste, Yvon Vauchez, on a fait un championnat d’Europe comme jamais. Et le bouquet final a été « tiré » par Juju sur l’épreuve élites hommes. Il a eu ses adversaires à l’usure. La course a été physique, rapide et Julien attaque Giger dans le dernier tour, là où le circuit faisait le plus mal. Il avait vu les tours précédents, quand il était en échappée avec lui, qu’il y avait un endroit du parcours où son adversaire était en difficulté. C’est là qu’il lui a porté l’estocade. Il a fait la différence lors du dernier tour. »

 

Impérial depuis le début de saison, avec trois succès en Coupe du Monde, plus maintenant le championnat d’Europe, Julien Absalon a-t-il retrouvé ses jambes de 20 ans. « Son retour ne date pas pour moi de cette année, poursuit Yvon Vauchez, Juju a basculé vers un autre projet lors de la saison post-olympique, en 2013. Il est arrivé avec un nouveau projet, une nouvelle équipe, un nouveau vélo. On a depuis retrouvé le compétiteur des années 2008, 2010. Là, l’Europe marque la fin d’un premier cycles, avec les manches Europe de Coupe du Monde, Julien était premier au ranking UCI, et voulait le rester à l’issue de cette course, et donc le meilleur moyen d’y parvenir c’était de gagner. Il a une fraîcheur et une motivation incroyable. Et quel brio, aussi. »

 

Un terme qui colle à l’ensemble de l’équipe de France présente à Saint Wendel. « On ne ramène que « quatre » médailles, et je ne fais pas la fine bouche en disant cela, ajoute Vauchez, car il y a d’autres années on en a ramené plus, mais là ce ne sont que des médailles d’or. Ce qui nous permet d’être premier aussi au classement des nations. Ce qui est bien aussi c’est que la qualif pour les Jeux a débuté depuis quelques semaines, et que l’on marque des points en vue des quotas pour les Jeux de Rio. Mais ce soir je veux aussi avoir une pensée pour Julie Bresset qui était en Breizh durant ces championnats d’Europe. Je pense à elle car tout simplement elle nous a manquée sur cette compétition ». Paroles d’un coach heureux qui néanmoins n’oublie aucune de ses ouailles…

 

Hervé Bombrun
@Lafrancycliste