Les épreuves de relais sont une sorte d’alchimie, le Championnat de France de VTT de relais des comités Régionaux de la Fédération Française de Cyclisme ne déroge pas à cette règle.

 

La formation du Grand-Est en a donné la preuve en s’imposant à Lons-le-Saunier, ville qui accueille cette année les Championnats de France de VTT cross-country et trial et éliminator.

 

Lancée par Axel Zingle, ce comité régional de la Fédération Française de Cyclisme, la formation du Grand-Est a de suite été mise dans la bonne dynamique. « Il fallait lancer l’équipe, et la mettre dans la bonne dynamique, indique le pilote du team matérielvélo.com. C’est une position que je connais, car je l’avais déjà connu dans le cadre de Championnats de France de VTT, ou même de Championnats d’Europe avec l’équipe de France. Il convient d’effectuer un tour propre, et ici, en garder sous la pédale, car ici le parcours est agrémenté de pas mal de montées. J’y suis donc allé progressivement, et j’ai ainsi pu accélérer sur la fin, ce qui a permis de mettre l’équipe sur les bons rails ».

 

Ceux de la victoire, de la médaille d’or et du maillot tricolore, un chemin qu’ont continué à tracer, Hélène Clauzel (Ekoi-KMC-SR Suntour), le jeune Natan Patrois, mais aussi Sabrina Enaux qui a profité du podium et de l’après course avec sa petite fille. « Axel nous a bien placé dès le premier tour, sur ce parcours il convenait vraiment de rester concentré, disait-elle. Mais au sein de l’équipe tout le monde a bien tenu son rôle. Ce parcours demande, je le répète, à être concentré car il est à la fois physique et technique ». Des données à garder en tête…

Mais ces caractéristiques de Lons-le-Saunier, Maxime Marotte les connaît parfaitement, lui qui était une fois de plus le leader de ce groupe, comme pouvait l’être au sein de la formation Auvergne-Rhône-Alpes, Jordan Sarrou. Deux pilotes élite qui jouent le jeu de leur comité et mouillent le maillot de leur région « cycliste » pour cette épreuve inaugurale et spectaculaire ouvrant les France VTT, chaque saison. « J’avais prévu de disputer cette épreuve qui constitue pour moi une belle séance en intensité, et puis, le comité possède depuis deux-trois ans, une belle équipe, et c’est toujours sympa de se battre pour ses couleurs, d’être avec des jeunes et de monter sur le podium des Championnats de France en leur compagnie, surtout quand on investit, en prime, la plus haute marche de celui-ci ». L’autre atout de cette épreuve pour Marotte tient aussi à cette phrase qui définit assez bien l’athlète qu’il est, les valeurs qu’il porte. « Les athlètes comme nous doivent aussi porter les couleurs de leur comité cycliste, de leur région sportive, car c’est en quelque sorte leur rendre ce qu’ils font, ont fait pour nous. Moi, l’Alsace, puis maintenant le Grand-Est me soutiennent en termes de communication, mais aussi financièrement. Et donc porter leurs couleurs, les faire gagner ici le cas échéant, c’est normal à mes yeux. » De belles paroles de champion.

 

 

Hervé Bombrun

 

 

 

Classement de l’épreuve

 

  1. Grand-Est (Axel Zingle, Hélène Clauzel, Natan Patrois, Sabrina Enaux, Maxime Marotte) en 59 mn 23 sec, 2. Auvergne-Rhône-Alpesen 1h 00 sec 54; 3. Bourgogne-Franche Comté en 1h 01″ 39; 4. Occitanie en 1h 01 sec 49; 5. Provence-Alpes Côte d’Azur en 1h 02 sec 21; 6. Bretagne en 1h 04 sec 37; 7. Normandie en 1h 04 sec 51; 8. Ile-de-France en 1h 07 sec 52