Deuxième des Championnats du Monde 2018 de XCE, Hugo Briatta a gagné ce maillot sur les hauteurs de l’Alpe d’Huez devant le Champion du Monde Titouan Perrin-Ganier et Joshua Dubau.

 

France Cyclisme : Ce titre c’est une délivrance ?

Hugo Briatta : « J’ai fait un bon début de saison sur les manches de Coupe du Monde. (NDLR : Il est d’ailleurs leader de la Coupe du Monde). Je savais que la forme était là, quand j’ai vu le parcours, j’ai compris de suite qu’il me conviendrait bien, d’autant qu’il est assez physique. C’est une course qui s’est faite au mentale, et sur la tactique, car la dernière bosse était très longue. Ce n’est pas facile quand on arrive une semaine avant, avec des idées derrière la tête de rester focus. Je me suis concentré donc sur l’essentiel, ce que j’avais à faire. Je n’en reviens toujours pas ».

 

FC : Ce n’est donc que du bonheur ?

HB : « Oui. Cela va me retirer un poids. Cela faisait une semaine que je pensais tout le temps à ce titre de Champion de France. Là, ce soir, je vais pouvoir me coucher et ne plus avoir de questions à mes poser. Je savais que le parcours convenait à mes qualités, mais il y avait aussi vent de face. Je savais que sur un sprint lancé de loin, j’avais plus de chance. J’ai essayé de tirer parti de mes qualités. J’ai pris le parti de lancer de loin. Ce n’était pas évident, je me suis fait peur. J’ai eu un moment de doute, et à la fin, jusqu’au bout cela a été génial. »

 

FC : Battre Titouan qui était le propriétaire de ce titre depuis 2013 ?

HB : « C’est symbolique de reprendre son flambeau. Je le salue car il a effectué une super belle course, et, cela doit-être dur pour lui de me laisser « son » maillot de Champion de France. Je sais pour ma part que depuis quelque temps je le « zyeutais ». Je suis très fier de succéder à Titouan au palmarès des Championnats de France, et il me reste de grandes choses à faire afin d’arriver à son niveau. »

 

FC : Les études se sont bien passées cette année ?

HB : « Oui. Je passe en dernière année d’école d’ingénieur, l’année prochaine je serai en alternance avec un contrat de professionnalisation, chez Ariane groupe, l’entreprise qui fabrique les moteurs de fusée pour Ariane. Études et Sport c’est l’équilibre de ma vie, et c’est très important pour moi ».

 

 

Hervé Bombrun