Le pilote d’Ile de France a remporté son troisième titre consécutif devant Gilles Coustellier et Aurélien Fontenoy.

 

 

France Cyclisme : Troisième victoire, c’est toujours le même sentiment ?

Nicolas Vallée : « Oui, c’est toujours une immense fierté, une immense joie d’avoir ce maillot bleu-blanc-rouge sur les épaules, et puis c’est une belle récompense du travail effectué tout au long de l’année. Les qualifications ici étaient à mon sens un « peu faciles », très serrées pas le droit à l’erreur. Le traceur a pris en compte nos remarques ce qui s’est ressenti sur la finale, les points, et le niveau qui s’est élevé. Je me suis vraiment régalé sur la finale. »

 

FC : Les médaillés d’argent et de bronze ?

NV : « Gilles est toujours là, mais sur la troisième place, cela change avec Aurélien Fontenoy. Je suis content d’être sur le podium aux côtés de Gilles qui a été de nombreuses fois Champion de France et Champion du Monde. C’est une grande fierté de me retrouver à ses côtés. Je regrette l’absence de Vincent Hermance qui n’a pas passé les qualifications en raison du tracé. J’aurais bien aimé me tirer la « bourre » avec lui, mais c’est comme cela, c’est le trial. Je suis persuadé que l’an prochain, il sera bel et bien présent ».

 

FC : Les prochaines échéances, Nicolas ?

NV : « Les manches de Coupe de France vont débuter la semaine au Devoluy, et ensuite on va enchaîner avec les Championnats d’Europe, des manches de Coupes du Monde et la fin de saison aura lieu en novembre aux Championnats du Monde, en Chine. »

 

FC : Tu es toujours étudiant ?

NV : « Oui. Je suis à l’INSA, je vais m’orienter en génie civile et tout se passe très bien actuellement pour moi. Je vais terminer ma deuxième année ».

 

FC : L’objectif au mondial ?

NV : « La gagne et le maillot arc-en-ciel. Cela fait deux ans que je le veux, que je le veux. Je ne passe pas très loin à chaque fois, j’espère que cette année sera la mienne. J’ai plus travaillé cette saison, et normalement cela devrait bien se passer ».

 

 

 

Hervé Bombrun