Le Team KMC-Ekoi-Orbéa de Michel Hutsebaut a remporté le titre national élite avec Victor Koretzky, dix-neuf après le succès de Thomas Dietsch. Le podium est complété par Jordan Sarrou (Absolute Absalon) et du champion sortant Titouan Carod (BMC)

 

 

France Cyclisme : Victor, quelle course ?

Victor Koretzky : « Je remercie le public pour tous les encouragements, car le parcours proposé était difficile. J’ai tenté ma chance en solitaire parce que techniquement j’étais à l’aise sur ce tracé. Je gagnais dans les descentes. Cela m’a souri, j’ai eu une petite frayeur dans l’avant-dernier tour. Non, ce n’est pas cela, je n’ai pas eu peur, j’ai géré mon effort, et j’ai continué dans mon allure, et Jordan n’a pas réussi à revenir dans le dernier tour.

 

FC : Ton premier titre élite ?

VK : « Oui. Il s’agit de ma première victoire en élite sur le Championnat de France. J’ai souvent tourné autour, je suis heureux aujourd’hui. Cela me fait plaisir de gagner. Ce n’était pas prévu de la jouer comme cela, on était en groupe. On se regarde souvent aux France. On était quatre au-dessus du lot, et Thomas on sait qu’il peut être fort sur certaines épreuves. Stéphane était en semi-rigide, et sur les descentes il avait du mal à engager fort. Nous en tout-suspendu on récupérait mieux, avant la dalle il montait sur une partie technique à pied et moi en vélo. C’est à ce moment-là que j’en ai profité pour passer devant lui. J’ai basculé en bas avec dix secondes. C’était long seul, il ne fallait pas lâcher. »

 

FC : Il représente quoi ce maillot ?

VK : « C’est de la folie. J’ai grandi avec la suprématie de Julien, et faire partie des pilotes qui ont remporté ce maillot de Champion de France, cela représente quelque chose. Je suis des nouveaux pilotes avec Maxime, Titouan qui ont le plaisir de pouvoir le porter. C’est un rêve de gosse qui se réalise d’avoir le maillot de Champion de France élite. Il a une saveur particulière ».

 

 

 

Hervé Bombrun