Titouan Carod a fait du tableau noir ! « On avait envisagé hier la possibilité que la course se termine au sprint, disait-il dans l’aire d’arrivée, et il y avait deux possibilités celle que je l’aborde en première position, et en deuxième. La première était la meilleure. J’ai appliqué les consignes à la lettre ».

La joie a été intense après, mais le pilote Ardéchois à bout de force n’avait plus la force pour que ses jambes le porte. Il s’est alors affalé par terre. A bout de force. « J’étais au bord des crampes dans la dernière ligne, j’avais l’impression de pédaler un peu carré », expliquait Carod, à son ancien coéquipier, au sein du Team BMX, Julien Absalon. « Je n’étais pas certain de ma forme du moment, surtout après mes quelques sorties en Coupe du Monde où je n’étais pas très bien. Mais c’est un Championnat de France et tout peut se faire, et je me disais, « pourquoi pas gagner le titre sur un malentendu », compte tenu aussi du fait que nombre de pilotes français doutaient comme moi, suite aux dernières manches de Coupe du Monde ». Ce niveau dense en France a donné cette magnifique course, et ce suspense haletant jusque dans le final… « Jordan était très fort aujourd’hui. Il était très costaud, mais malheureusement il a été écarté de la victoire sur crevaison lors du dernier passage dans le pierrier ». Le VTT sport mécanique n’a pas fait de cadeau au pilote de la Haute-Loire, et c’est finalement Carod qui sera ceint du maillot de champion de France l’an prochain « Quelle fierté de le porter, en plus celui de la catégorie élite, c’est franchement génial. Peut-être aussi que le fait de ne pas avoir trop marché avant de venir ici, m’a enlevé une forme de pression, que j’aurais eu si j’étais arrivé ici avec de gros résultats en amont, obtenus notamment sur le plan international. Ici, clairement, je n’étais pas le plus fort physiquement, mais je pense que mentalement je l’étais. » Et jusqu’au bout…

 

 

Hervé Bombrun