Chpt-france-vtt-2015-SERGE-HERMANCE_1

Crédit photo FFC – Patrick Pichon

 

Serge Froissart a fait retomber la pression après le titre de champion du Monde de Vincent Hermance.

 

Le coach des bleus en avait besoin après un mondial de toute beauté marqué par trois titres de champion du Monde, et une médaille d’argent.

 

Une saison forte, riche en émotion, en performance mais aussi douloureuse sur le plan humain. « Notre bilan est inespéré ici, indiquait-il d’entrée. On termine première nation mondiale en plus, c’est superbe.

 

Mais cette année aussi il y a eu l’accident de Marion, celui de notre mécano il y a quelques semaines de cela. On a eu très peur pour l’un comme pour l’autre, et aujourd’hui il y a des améliorations. Si on finit cette saison en apothéose c’est aussi grâce à eux, car ils ont soudé encore plus fort le groupe équipe de France.»

 

 

Un groupe qui doit aussi beaucoup à son entraîneur national qui sait diriger, écouter et donne énormément de sa personne pour ses athlètes, son staff.

 

« C’est aussi beaucoup de temps passé loin de ma famille, souligne Serge Froissart, afin de construire cette équipe, de l’amener là où elle est. Le titre par équipes, avec la nouvelle formule adoptée, à une vraie valeur pour moi. Il a été aussi fondateur de nos autres performances ici.

 

On a fait aussi des progrès en 20 pouces, Manon Basseville pour son premier mondial, et alors qu’elle est très jeune, se classe cinquième. C’est prometteur, il y a de la marge. Je tiens aussi une fois encore à saluer le travail de l’ensemble de mon staff. Ils prennent les bonnes décisions au bon moment, ce qui me permet moi de reculer d’un cran. Nicolas Vallée a été formidable, Vincent Hermance c’est la preuve que l’on peut gagner un mondial avec des qualités physiques et techniques, mais également comme il l’a démontré en faisant preuve d’une grande intelligence de choix stratégique. Je ne peux oublier Gilles Coustelllier qui était si fort ces dernières semaines, et qui ce soir bute pour la médaille de bronze sur un super Belaey, un sacré compétiteur celui-là. Il y a désormais, et c’est ce que je me suis attaché à créer, dynamiser, un vrai groupe France VTT trial aujourd’hui. »

 

Un groupe qui a démontré sa force et sa puissance de frappe à tous et à toutes en Andorre.

 

Hervé Bombrun