L’alchimie d’un relais en VTT tient en peu de choses. Le moindre grain de sable peut venir « briser » des semaines et des semaines d’entraînement, la stratégie mise en place par une équipe, en l’occurrence pour la France, celle dui duo Yvon Vauchez et Yvan Clolus, tout cela pour une pédale qui ripe, ou une chaîne qui déraille au départ. Jordan Sarrou en sait quelque chose, lui qui a connu ses soucis au moment de lancer la France sur ce Mondial 2014 de relais par équipes VTT cross-country.

 

Le premier pilote de l’équipe de France, vainqueur cette année de la Coupe du Monde Espoirs, a ensuite été « bouchonné » dans une montée. J’ai un autre concurrent qui est venu me taper par derrière, et mon frein s’est mis en l’air. Il a fallu que je le redresse ! »

 

Un dépannage express qui n’a pas été sans conséquence, puisque Jordan est reparti parmi les trois derniers concurrents de la course. Sans toutefois céder à la panique, il est remonté aux alentours de la quinzième place au moment de laisser sa place. Les autres relayeurs de l’équipe de France n’ont fait que combler leur retard : Hugo Pigeon en premier, Pauline Ferrand Prévot à sa suite, avant que Maxime Marotte au final n’inverse la tendance pour la France… et ne mette tout le clan français sur le chemin de l’or ! Une victoire au goût solidaire, appartenant à tout un groupe et qui a donné le sourire à l’ensemble du staff de la FFC présent en Norvège. « Il fallait avoir un pilotage fin sur cette épreuve, déclarait Yvon Vauchez, afin de ne pas connaître de soucis mécaniques, ou des crevaisons. L’objectif était la médaille d’or, il est rempli ce soir, maintenant on espère que les autres vont suivre. »

 

Hervé Bombrun
@Lafrancecycliste