CHAMPOUSSIN4_1

Clément Champoussin

Il n’y a pas eu photo !

 

Clément Champoussin (Look-Beaumes de Venise) a tué les derniers feux de toute forme de suspense sur le Championnat de France VTT 2016, à Montgenèvre, à l’entame de la 3e dernière boucle du circuit.

 

Benjamin Le Ny qui avait bien étudié son adversaire, « je le laissais passer devant la grande bosse, car il est plus fin que moi , n’a rien pu faire, sinon que constater l’envol vers le titre de son adversaire. Une course à laquelle n’a pas participé Thomas Bonnet, le champion du Monde de la spécialité, victime « d’un gros coup de fatigue », après un mois de juin très dense.

 

5e des Championnats d’Europe, 37e du Monde, Clément Champoussin est un beau Champion de France, un coureur racé de 18 ans, qui réside à Nice. « Ici, j’étais bien dans la bosse », dit ce pilote qui pratique également la route, et a gagné une étape du Tour PACA. « Ce titre me fait plaisir. C’est beau de remporter cette course, d’avoir le privilège de porter ce maillot. Cela me remonte le moral en quelque sorte après mes Championnats du Monde en quelque sorte ratés. J’ai connu un jour sans à Nové Mesto, et j’ai lâché dans la tête. » Montgenèvre lui a permis de remettre les pendules à l’heure.

 

Benjamin Le NY, 2e (Scott-Creuse Oxygène) : « J’ai pris pour une fois un bon départ. Axel et Clément étaient devant. J’ai laissé Clément devant dans les bosses car il est plus fin et léger que moi, et je pensais prendre l’ascendant sur lui sur la 2e partie du circuit. Mais le mental ne m’a pas permis de prendre le dessus sur lui ».

 

Axel Zingle, 3e (Team Hase) : «J’ai commis une erreur et tapé fort sur une zone technique, ce qui a provoqué le bris de ma selle. Elle est restée dans le pierrier, et moi j’ai du terminé comme cela. J’ai essayé de terminer au plus vite afin de conserver cette 3e place sur ce Championnat de France 2016 de VTT à Montgenèvre. Clément et Benjamin étaient plus fort que moi aujourd’hui, j’étais avec Clément en début de course et dans les bosses j’avais l’impression qu’il était tout le temps au sprint ».

 

Hervé Bombrun

Crédit photo FFC – Patrick Pichon

 

 

PODIUM-JH_1