Lorenzo Serres a connu la consécration le week-end dernier lors de la 1ère manche de Coupe du Monde de VTT XCE, en Italie. Le début de la consécration… en tout cas pour ce jeune pilote de 19 membre du Team Anduze Pivot… qui lorsqu’il ne pédale pas tient un glacier à Sauve, dans les Cévennes, en compagnie de sa maman.

« Je pratique le VTT depuis l’âge de 10 ans et demi, rappelle-t-il à France Cyclisme, et j’ai toujours fait du cross-country. Mes principaux titres dans cette discipline sont champion régional, vainqueur de trophée de France, et j’ai été également sacré champion de France de relais ». Un joli début de palmarès complété par ce bel exploit donc en XCE, avec cette fois le label international placé au-dessus de son succès. « C’est la première année que je dispute les manches de Coupes du Monde en XCE, déclare encore Lorenzo. Cette victoire vient récompenser les sacrifices consentis, car si la pratique du cyclisme reste avant tout passion et plaisir, cela engendre aussi des sacrifices à faire. Je tiens également à remercier mon entraîneur Ludovic Dubau qui m’a permis d’être arrivé où j’en suis. C’est lui qui m’a permis d’atteindre ce niveau. » Mais pourquoi le XCE, Lorenzo ? « Parce que c’est un format de course court, très spectaculaire. Le public peut faire le tour du tracé, nous suivre de bout en bout. C’est un beau spectacle, il y a de l’engagement, de la vitesse, des sauts à effectués, des virages à bien négocier. C’est aussi prenant quand on est pilote. Maintenant la prochaine manche de Coupe du Monde se déroule aux Etats-Unis, cela représente forcément un budget, il va falloir voir avec les sponsors si on va là-bas. Je dispute aussi les manches de XCE en Coupe de France, j’ai du reste gagné la première à Marseille, et après j’ai souvent fait des podiums. C’est simple je cours le XCE le vendredi en Coupe de France, et le dimanche je suis au départ de l’épreuve de cross-country ». Car comme il aime Lorenzo ne compte pas !

 

 

 

Hervé Bombrun