Soulagement ! Hugo Hofestetter a connu ce sentiment en franchissant la ligne d’arrivée à Montrevel-en-Bresse, terme de la première étape du Tour de l’Ain programmé désormais en mai et en trois étapes. Sur la première, le public nombreux a pu apprécier le sprint parfait du coureur Alsacien de Cofidis. « C’est ma première victoire chez les professionnels, j’ai souvent tourné autour mais il m’a toujours manqué le petit quelque chose. Aujourd’hui, je me sentais bien même si je suis resté cinq semaines sans courir ». Là, la partition a été parfaite. « On est vraiment sur une dynamique de victoire chez Cofidis, et cela nous pousse tous vers le haut, en plus il y a eu la superbe nouvelle la semaine dernière avec l’annonce de la prolongation de l’engagement de Cofidis jusqu’en 2022 ».
Leader de la Coupe de France professionnelle, l’ancien Champion de France Espoirs, accueille ce succès « comme une délivrance, ce soir je vais me coucher tranquille sans me dire j’aurais pu faire comme cela, ou comme cela pour gagner. Là, je me sens davantage libérer, quand on ne le fait pas, on ressent toujours un petit poids sur les épaules, et on se demande ce que l’on peut faire de mieux, moi j’ai continué à travailler pour essayer de gagner des courses, et quand on le fait, finalement, cela paie. Je sais d’où je viens, et c’est ce que j’apprécie aujourd’hui. Ce qui a changé aussi pour moi cette année c’est que je suis accompagné depuis le début de saison, que l’équipe m’a fait confiance, et aujourd’hui mes coéquipiers ont effectué un super boulot, et moi je suis heureux de venir récompenser le travail qu’ils ont accompli ».


Hervé Bombrun