Si Tirreno Adriatico s’est terminé pour lui par une quatrième place au classement général derrière Alberto Contador, Nairo Quintana et Roman Kreuziger,

 

Jean-Christophe Péraud a longtemps été hésitant quant à sa participation à la course aux deux mers. Explication de l’intéressé pour ffc.fr dépêches La France Cycliste, depuis l’Italie.

 

« Je n’étais pas bien pendant toute la semaine avant cette course, j’avais des maux de ventre, des remontées acides. J’ai consulté le médecin de notre équipe, Maryline Salvetat (NDLR : l’un des médecins de l’équipe de France), et tous deux pensaient que c’était un virus.

 

L’ostéo de l’équipe que nous avions en Italie m’a touché et m’a dit que j’avais le dos bloqué. Il m’a manipulé l’estomac et le dos et dans la foulée je n’ai plus rien eu, et m’a dit de retourner chez moi vers celui qui me manipule. »

 

Et c’est vrai que JC Péraud une fois encore sur une épreuve World-Tour a été à la hauteur déjà lors de l’étape Amatriace à Guardiagele, avec une cinquième place à la clé.

 

« Les gros pourcentages m’ont rappelé ceux que l’on rencontre en VTT, je me suis étonné de pouvoir être à l’attaque sur une course de niveau World-Tour. Je suis le premier coureur qui n’était derrière Contador et qui n’était pas échappé, ce n’est pas négligeable et c’est une belle performance sportive. » Une place qui lui a permis de se replacer au général, le chrono, lui, même si il était très court, quasiment de la distance d’un prologue lui a donné l’occasion de terminer parmi les quatre premiers du général, sa performance ponctuant une très belle semaine pour Ag2r la Mondiale meilleure équipe mondiale au terme de cette épreuve, mais aussi grâce au succès dimanche de Carlos Bétancur sur les routes de Paris-Nice.

 

« Cette place au général est inespérée, j’ai même longtemps hésité à venir sur cette épreuve tellement j’étais mal. J’ai failli déclarer forfait et me reporter sur la Catalogne, et puis je me suis décidé à y aller quand même. Je fais au final quatrième alors que le plateau était très relevé. Je tiens aussi à remercier l’équipe présente ici qui a été superbe, on a fait tous ensemble un super Tirreno. Je tiens aussi à remercier notre ostéo qui a été énorme… » Incroyable, et inoxydable JC Péraud…

 

Hervé Bombrun