Triple champion du Monde sur piste, le Mayennais François Pervis a repris le chemin de la compétition un peu plus de deux semaines après ses exploits Colombiens. Sa destination : la révolution séries de Londres, sur la piste qui avait accueilli les Jeux de 2012.

 

« C’était la première course sur cette piste depuis les Jeux, décrit pour ffc.fr dépêches La France Cycliste, le Lavallois. Les tribunes étaient archi-combles, c’était à guichets fermés. Il y avait 6000 spectateurs et une ambiance digne d’un championnat du Monde sur piste. C’était de la folie. »

 

Une folie que François Pervis s’est permis de propager à son niveau. « On est tous de retour de vacances, si on peut appeler cela des congés pour moi puisqu’en l’espace de douze jours je n’ai eu en tout et pour tout qu’une seule et unique journée sans plusieurs rendez-vous. C’est le seul moment durant lequel j’ai pu me reposer. Mais bon. Les sensations ne sont pas bonnes, mais visiblement j’ai gardé de beaux restes de Cali puisque je gagne aisément ma qualification en keirin et la finale de cette épreuve qui a eu lieu hier soir.

 

Aujourd’hui a lieu le tournoi de vitesse individuel et de vitesse par équipes. Une chose est certaine, je compte bien ne pas m’arrêter à cette victoire sur le keirin et faire honneur au maillot arc-en-ciel le plus possible. »

 

Hervé Bombrun