La saison 2018 a été celle des premières pour Julien Morice. Le Breton a en effet décroché sa première victoire dans les rangs professionnels à l’occasion du Sharjah Tour qui était aussi la toute première victoire de l’équipe managée par Jérôme Pineau. « J’ai réalisé une très belle saison 2018, indique le Breton à France Cyclisme. Elle est partie sur les chapeaux de roues avec ce succès au Tour du Sharjah, avec cette victoire qui a eu une double saveur pour l’équipe et pour moi. J’ai ensuite réussi à trouver ma place au sein du train pour emmener les sprints de Bryan Coquard ».

Une place qui devrait encore sienne en 2019, au sein d’une équipe renforcée par les arrivées de Pierre Rolland, Arthur Vichot, Cyril Gautier. « C’est motivant de constater que l’équipe grandit, j’aurai toujours un rôle d’équipier. Je suis heureux de voir que l’équipe se renforce et qu’elle continue à évoluer ». 3edes Championnats du Monde de poursuite individuelle en 2015 lors des Championnats du Monde UCI à Saint Quentin-en-Yvelines, « la piste c’est toujours une activité qui m’intéresse, dit-il encore, mais ma saison sur route est très dense et j’ai besoin d’une vraie coupure durant l’hiver. J’effectue des stages avec l’équipe de France piste endurance, et ceux-ci me permettent de garder le contact avec la discipline tout en m’offrant la possibilité de travailler des intensités à très haut-niveau ce qui est bien pour moi, et mes qualités de rouleur. Je sais aussi que ce n’est pas en trois jours que l’on rattrape le niveau en poursuite par équipes, mais la piste j’en ai toujours envie c’est certain. Mais une saison piste c’est compliqué à mettre en place, ce n’est pas irréalisable, mais compliqué ».

 

 

Hervé Bombrun