Equipe-de-France-Route-Pro-COL-GALIBIER Ils l’ont fait ! Les douze coureurs sélectionnés par Bernard Bourreau,sélectionneur national de l’Équipe de France professionnelle pour les championnats du Monde et les Jeux Olympiques, ont escaladé aujourd’hui Galibier en raquettes.

 

Un col que certains d’entre eux retrouveront en juillet prochain lors de l’édition 2014 du Tour de France. Une ascension rythmée par de franches rigolades, des coureurs qui se chambrent les uns les autres. Une vraie troupe de joyeux drilles composée de Julian Alaphilippe (Omega Pharma Quick Step), Warren Barguil (Skil-Shimano), Nacer Bouhanni, Thibaut Pinot, Arnaud Démare, Arthur Vichot (FDJ.fr), Jérôme Coppel, Julien Simon (Cofidis), Armindo Fonseca (Bretagne Séché) , Blel Kadri, Alexis Vuillermoz (Ag2r la Mondiale) et Cyril Gautier (Europcar), qui se sont ensuite payés comme de grands enfants, de longues séances de luge sur les pentes enneigées !

 

« On est venu ici en sélection préparer les échéances internationales des deux prochaines saisons, déclarait Bernard Bourreau, à savoir les championnats du Monde et les Jeux Olympiques 2016 de Rio.

 

D’autres coureurs peuvent venir se greffer à ce groupe, mais ce stage a été bénéfique pour la cohésion, des liens se sont créés entre ces coureurs.

 

Je remercie la Maurienne, qui est un partenaire de la FFC, l’office de Tourisme de Valloire qui a mis tout en œuvre pour nous accueillir dans d’excellentes conditions. Nous avons passé ici une très bonne semaine, y compris au Pulka, où nous résidons. L’établissement a ouvert exprès pour nous, le personnel s’est mis en quatre pour l’ensemble du groupe. Il y a eu une belle ambiance, de la joie, des rires, de l’entraide entre tous les coureurs. C’était parfait. »

« Je tiens aussi à remercier la Maurienne, ajoutait pour sa part, Emmanuel Brunet, manager des équipes de France au sein de la Direction Technique Nationale de la FFC. Ici, l’été nous bénéficions nous cyclistes d’un terrain de jeu extraordinaire, et c’est la raison pour laquelle nos équipes de France viennent faire leurs stages de préparation en Maurienne, partenaire de notre fédération. Mais l’hiver aussi, on peut faire des stages de cohésion, la preuve avec Bernard et le groupe des professionnels.

 

Des liens se sont noués durant ces trois jours, de la complicité est née, et c’est cela sans doute qui permettra peut-être d’aller chercher des médailles sur les plus grandes courses du calendrier qui se disputent avec le maillot national, à savoir les championnats du Monde et les Jeux Olympiques. » Rio 2016, en effet, c’est déjà demain.

 

« Pour nous, recevoir ces champions au palmarès bien fournit déjà, c’est une grande joie, assurait pour sa part, le maire de Valloire, Jean-Pierre Rougeaux. Vous êtes des idoles pour nous, les cyclistes, on vous admire car vous pratiquez un sport qui incarne la souffrance, le don de soi à chaque instant. C’est quelque chose d’assez prenant. » Une souffrance, des victoires qui se cultivent aussi en hiver et au pied des montagnes, voire même des plus grands cols Alpins, comme le mythique Galibier !

 

Hervé Bombrun