L’Équipe de France Espoirs commence à rentrer dans son domaine sur le Tour de l’Avenir, et cela s’est vu aujourd’hui avec les bonnes places à l’arrivée de Aurélien Paret-Peintre et David Gaudu qui se classent 6e et 7e. « Il y a eu un gros coup qui est parti, indique Pierre-Yves Chatelon, et nous avions dedans Léo Vincent et Nans Peters ». Ce coup a pris une minute, et « les Anglais étaient pour une fois piégés, alors que devant il y avait également Nico Denz et plusieurs Allemands. Cela a embrayé jusqu’au pied de l’ascension finale, et le groupe est repris au pied de l’ascension ». Trois coureurs ressortent, et vont au bout le Colombien John Rodriguez Salazar, l’Australien Storer et le Russe Sivakov. « Aurélien Paret-Peintre ressort à quatre bornes de l’arrivée, avec Nans, ce dernier se sacrifie pour son coéquipier. Aurélien termine juste devant le peloton, lequel est réglé au sprint pas David Gaudu. » Demain l’étape reine devrait dessiner le général complétement entre Saint Gervais Mont Blanc à Tignes. Hervé Bombrun