Pierre Yves Chatelon

Pierre Yves Chatelon

La 1ère étape du Tour de l’Avenir a été mouvementée comme l’indique à France Cyclisme, Pierre-Yves Chatelon.

 

« Une grosse cassure de vingt coureurs s’est formée au vingtième kilomètre dûe à une chute sur un pont étroit. Nous avions juste David Gaudu devant sur ce coup là. Puis cinq coureurs ressortent de devant avec l’anglais Geoghegan l’un des favoris pour le général. On se retrouve dans une mauvaise situation à une trentaine de kilomètres de l’arrivée quand le groupe intercalé de David Gaudu se fait reprendre par le peloton, il y a alors quatre minutes de retard sur les cinq de devant. L’Équipe de France a pris ses responsabilité Nans Peters, Valentin Madouas, Mathias Le Turnier, Aurélien Paret-Peintre ont roulé afin de réduire l’écart dans un final à bloc. Résultat on arrive à cinquante secondes des 1ers, nos coureurs ont bien limité la casse pour le général mais c’était très mal engagé ! On pensait passer une journée tranquille mais la course a été très bizarre, je n’ai pas voulu faire mettre en route tant que David était intercalé (il avait encore 1’00 » d’avance sur le peloton des autres favoris) mais du coup on a perdu beaucoup de temps sur Geogeghan avant de réagir.


L’équipe a montré qu’elle était très solide, je ne suis pas inquiet pour la suite… si on a plus plus de réussite. » Ce qui ne fait aucun doute !

 

H.B