Vainqueur la semaine passée de la Faun Environnement Classic de l’Ardèche, Romain Bardet a démontré son bel état de forme en ce début de saison, en terminant 2e des Strade Bianche, aujourd’hui, en Toscane. « J’étais impatient de découvrir cette course, a-t-il déclaré au press-officer de son équipe Ag2r-la Mondiale, cet atmosphère, ses routes si particulières… Et je n’ai pas été déçu, car c’est une épreuve qui nous fait flirter avec nos limites. C’est une très belle classique du calendrier, et je suis content d’avoir passé du temps à l’avant et de finir sur le podium dès ma première participation de cette magnifique épreuve », expliquait Romain qui a vécu une belle semaine Italienne. « J’ai en effet ressenti dès les premières reconnaissances beaucoup d’adrénaline sur ces routes parce que l’effort demandé est différent. C’est vraiment magnifique de rouler à travers ces vallons Toscans, et aujourd’hui nous en avons pris plein les yeux… enfin c’était plus de la boue, mais c’est resté tout de même grandiose. Cette course a valeur de mythe pour moi et de nombreux coureurs, et j’ai vraiment passé une belle semaine, ici en Italie. » Un Bardet tout à sa joie donc en ce début de saison lorsqu’il est en compétition, puisque son bilan en quatre courses est le suivant : 8e à la Marseillaise, 1er en Ardèche, 8e dans la Drôme et 2e donc ici aux Strade Bianche « Je me fais plaisir,  commentait encore le leader d’Ag2r-La Mondiale, je me régale sur le vélo. Nous formons une belle équipe. On prend du plaisir tous ensemble, à être ainsi à l’avant et à pratiquer un cyclisme offensif, c’est ce que l’on aime. Je ne termine comme beaucoup d’autres concurrents épuisé, la course développe 180 km, mais il n’en fallait pas dix de plus… »

 

Hervé Bombrun