La-route-se-partageLa pratique du cyclisme en France est en croissance, et ce n’est pas sans danger. 150 cyclistes sont tués chaque année lors d’une collision avec un véhicule motorisé, et 5000 blessés. La mort récente de Romain Guyot, jeune coureur amateur du Vendée U, écrasé par un camion, a marqué le milieu sportif et rappelé la vulnérabilité de tous ceux qui pratiquent le cyclisme, en compétition ou pour une question de sport-santé, mais aussi dans le but de se déplacer tout simplement.

 

 

Ces accidents en rapport avec la pratique du cyclisme sont, comme tous les autres accidents, essentiellement liés à des problèmes de comportement des usagers. Les services de l’état qui réalisent tout au long de l’année des actions de sécurité routière, tant au niveau national que local, se sont engagés depuis 2013 dans l’opération « La Route se Partage », avec pour objectifs d’identifier les sources de danger pour les cyclistes sur la route, sensibiliser les usagers motorisés au partage de la route avec les cyclistes, beaucoup plus vulnérables, mais également sensibiliser les cyclistes sur les bons comportements à adopter afin de limiter les dangers de la route. Après avoir franchi un cap en 2015, l’opération « La Route se Partage », poursuit son implantation nationale et portera cette année de nombreuses actions de sécurité routière sur le thème du partage de la route entre cyclistes et conducteurs destinés à sensibiliser tous les usagers de la route.

 

 

Présence de l’opération « La Route se Partage ». La Fédération Française de Cyclisme, la Ligue Nationale de Cyclisme, et l’Union Nationale des Cyclistes Professionnels soutiennent cette opération, et des manifestations ponctuelles, seront présentées lors de compétitions cyclistes, telles que

 

  • Le Tour de Normandie, le Cicruit de la Sarthe, Le Tour du Finistère, les Boucles de l’Aulne, Les Championnats de France sur route, à Vesoul, la Keizh Breizh, le Circuit des Ardennes, Le Tour de Bretagne, le Trophée des Jeunes Louis Piette, Le Tour de France, et le Grand Prix des Angevines.

 

A l’attention des conducteurs : actions mises avec la Fédération des Transporteurs Routiers afin de sensibiliser les chauffeurs au respect des cyclistes, usagers très vulnérables. Des contacts sont pris avec les Fédérations d’Automobilistes afin d’envisager la réalisation d’opérations de sensibilisations.

 

A l’attention des jeunes. Les établissements scolaires font régulièrement l’objet d’animations réalisées par les coordinations Sécurité Routière afin, notamment, de rappeler les règles permettant de circuler à vélo en toute sécurité.

 

A l’attention des collectivités locales. Actions menées afin de promouvoir la pose de panneaux rappelant la règles des 1 mètres 50 à respecter pour doubler un cycliste et la mise en place de campagnes de communications. C’est le cas par exemple dans la Sarthe, avec Roger Legeay, où le département a posé des panneaux de signalisation sur les grands axes départementaux et réalisé une campagne de communication sur le thème « je double, je m’écarte » sur 350 abribus.

 

 

France Cyclisme