Yoan Verardo ne parle de revanche sur le sort. Il le pourrait pourtant !Le vainqueur des Boucles de l’Essor 2017, revient en effet d’une saison 2016 quasiment blanche liée à deux fractures de la clavicule. « La première est intervenue en novembre, dit-il, et la seconde en mai ». Stagiaire en 2015 pour le compte de l’équipe continentale pro Marseille 13 KTM, le sociétaire de GSC Blagnac Vélo Sport 31, déclare tout de même que ce succès lui « fait un bien fou », avant d’ajouter. « Cela me soulage, je n’ai pas à attendre des semaines et des semaines avant de lever les bras. Mon compteur de victoires et débloqué. Cela démontre aussi que l’entraînement hivernal, le travail foncier a été bon et qu’il a payé de suite. C’est motivant pour toute l’équipe, la preuve que notre préparation a été bonne, et ainsi cela met tout le monde dans de bonnes dispositions ».

A commencer par Yoan Verardo qui se projette maintenant sur d’autres objectifs. « J’aimerais faire un bon tour de Normandie, marcher également sur les manches de Coupes de France de DN1, le Tour du Lot-et-Garonne, et le Championnat de France amateurs. Si je veux passer pro, ce qui est un objectif, il faut que je gagne des courses. » C’est effectivement le meilleur moyen pour parvenir à franchir le rubicon.

 

 

Hervé Bombrun