Clément Venturini a connu une journée contrastée sur cette quatrième étape du Rhône-Alpes Isère Tour 2014 qui s’achevait à Charvieu-Chavagnieux. Il apprenait en effet au matin de cette étape qu’il était tonton d’une petite Anastasia, mais dès que la course s’est engagée, les choses se sont gâtées pour lui avec une chute dès le fictif en compagnie de Quentin Jaurégui (Equipe de France Espoirs). Le lauréat de la première étape, la hanche douloureuse, fut contraint à l’abandon, alors que le routier-sprinter de Cofidis a eu très peur sur le coup. « J’ai eu les deux genoux touchés, déclarait-il près du podium protocolaire érigé par Michel Baup et son équipe. Mon vélo était cassé, et j’avais du mal à bouger le genou sur le coup. C’est allé de mieux en mieux par la suite, l’équipe a fait monter la première bosse très vite. Elle a remis un gros coup de vis dans le Mont Verdun, et moi dans la foulée j’ai fait une très grosse descente. J’avais à coeur de finir cette épreuve sur une bonne note, de gagner, car l’étape de vendredi m’était restée en travers. J’ai eu du mal à dormir ce soir-là. Aujourd’hui en plus Rein Taramae a roulé pour moi, cela fait quelque chose de voir un coureur qui a fait neuf du Tour se mettre à planche pour un jeune coureur comme moi. Je voulais me sortir les tripes pour lui, mais aussi pour toute l’équipe qui a fait un boulot énorme: Nicolas Edet, Christophe Le Mevel, sans oublier Jérémy Bescond et Rudy Molard. Gagner des courses peut apporter laconfiance des coéquipiers, il ne faut pas « que » parler il faut aussi acter les choses, et cela passe par des victoires, bien évidemment. Mes coéquipiers m’ont fait confiance, et je les en remercie. » Le sprint de Venturini a été royal, mais avant Thomas Girard a essayé de forcer la décision, Kevin Ledanois aussi en démarrant en force au dernier passage sur la ligne. « Il a fait un beau baroud d’honneur, soulignait Pierre-Yves Chatelon. Le bilan de l’équipe de France sur l’ensemble de cette épreuve est bon avec un succès d’étape et deux jours avec le maillot de leader pour Quentin Jaurégui. »Hervé Bombrun