AUDE-BIANNICAude Biannic n’a pas encore « étrenné » le maillot de Poitou-Charentes Futuroscope 86 en compétition, la faute, indique-t-elle à France Cyclisme, « à une mononucléose détectée voici quelques semaines. Cela ne fait qu’un seul mois que j’ai repris l’entraînement. »

 

Les supporters de la Bretonne ne pourront donc pas la voir, au départ de la deuxième manche de la Coupe de France dames 2015, « Drag bicycles », Cholet-Pays-de-la-Loire (22 mars). « Je vais reprendre vraiment plus tard, dit-elle, au mois d’avril, c’est programmé à l’occasion de la Flèche Wallonne, je n’attends bien évidemment pas grand chose de cette épreuve, si ce n’est reprendre le rythme, retrouver mes marques. »

 

Courir avec son nouveau maillot, sa nouvelle équipe, qui est le fleuron du cyclisme féminin en France depuis des années, « j’ai choisi Poitou-Charentes Futuroscope 86, ajoute la troisième de la Route de France 2014, parce que ce groupe UCI dames possède un beau programme, avec pas mal de choix et notamment des épreuves internationales. Il y a aussi beaucoup de filles que je connais bien au sein de l’effectif. Le matériel, les équipements sont bons également. A l’étranger, les filles doivent aussi être dispo tout le temps, il y a de grosses obligations et on ne peut avoir un cursus scolaire en face, ce qui est mon cas. »

 

Et si elle « ronge » son frein actuellement, Aude Biannic n’a pas pour autant rogné ses ambitions. « Mes objectifs de toute manière étaient dès le début de l’année, plus axés sur la deuxième partie de saison, et aussi les courses par étapes en de cet été. Mon premier test ce sera les deux courses à Plumelec. J’aimerais bien y figurer. Je souhaiterais arriver sur ces épreuves avec de bonnes sensations. »

 

 

Hervé Bombrun