L’Union Nationale des Coureurs Cyclistes Professionnels, la Ligue National du cyclisme, ont organisé récemment sur Paris des séminaires à destination des néo-professionnels français. Ces réunions ont été animées par divers intervenants, dont Maud Mongellas, directrice de MGS Reconversion. Des moments d’échanges et de réceptions d’informations qui ont été riches pour les coureurs, comme le souligne le champion du Monde Espoirs 2017, Benoît Cosnefroy qui sera amené à porter le maillot d’AG2R-La Mondiale dès le 1er janvier 2018. « Ces instants de partages ont été très instructifs, dit-il. Cela nous a permis de prendre connaissance dans de nombreux domaines de ce qu’est la profession de coureur cycliste, de nos droits, qu’elle est notre convention collective, et de quoi il en retourne pour nous. Nous avons eu aussi des informations sur les assurances et ce qui nous est garanti en cas de chutes. Yvon Sanquer, pour l’AC2000, est intervenu au nom des managers d’équipes. Nous avons également évoqué le thème de la reconversion. Christophe Le Mevel nous a fait partager son expérience longue de 14 années passées dans les rangs professionnels. »

Ce dernier a aussi apprécié les échanges qu’il a nourris avec la jeune génération de cyclistes professionnels français. « Je leur ai expliqué ce qu’était la vie d’un coureur cycliste professionnel, explique le Breton, explicités leurs droits. Je trouve que ce stage est très intéressant, c’est en quelque sorte un guide de début de carrière pour les jeunes coureurs. Ce que sont les institutions telles que UNCP, la Ligue… Moi j’ai pu de surcroît leur exposer pleins de choses car ma carrière a été émaillée d’un grave accident, après j’ai couru en France, mais aussi à l’étranger. Les néo-pros français sont ressortis de ces deux jours de formation avec de nombreux éléments d’informations en leur possession, chose que j’aurai aimé avoir à leur âge au moment où j’ai débuté dans le métier ».

 

Hervé Bombrun