14ème des championnats du Monde contre-la-montre juniors de Ponferrada, Corentin Ermenault ne pouvait pas être satisfait à l’arrivée. « C’est un mauvais résultat qui est assez dur à digérer, explique le Picard à ffc.fr sans se défiler. C’est une grosse déception. Je rate mes championnats du Monde piste, la route ici, mais je me dis que comme cela je n’ai pas eu le bonheur de connaître un maillot irisé. Que c’est un but que je dois continuer a essayé de matérialiser dans les années qui vont venir. » La déception a vite été évacué par le champion de France du chrono 2014, qui a décrit sa course de la sorte. « Je n’ai pas forcément eu mal aux jambes, mais jamais je n’ai pu mettre tout à droite. Ce chrono était l’objectif de la saison. Je ne sais pas à quoi c’est dû en plus, l’anxiété peut-être ? Je n’ai pas d’explications à avancer… » « J’ai tout donné, ajoutait comme en écho, Jérémy Defaye 25ème, mais cela ne suffisait pas pour être devant. J’avais de bonnes sensations, mais pas comme celles qui étaient les miennes lors des championnats d’Europe. » « On ne va pas se cacher c’est une déception, pour Corentin, moi et tout le staff de l’équipe de France, nous espérions mieux, poursuivait Julien Thollet, entraîneur national des juniors à la Fédération Française de Cyclisme. J’ai eu de suite l’impression visuelle que Corentin manquait de force, il n’avait pas cette vélocité qui lui est propre celle des pistards. Est-ce que le fait d’être repris par l’Allemand Kamna a influé sur son moral ? Peut-être. C’est un naufrage pour nous, même si avec une 14ème place à l’arrivée il n’est toutefois pas complet. » Le titre est remporté par le champion d’Europe du chrono, l’Allemand Lennard Kamna en 36 mn 13 sec qui devance Costa (USA) et Storer (Aus).Hervé Bombrun @Lafrancecycliste