Portrait-boudat

Thomas Boudat
© FFC – Patrick Pichon

Thomas Boudat a bouclé avec le Tour de Picardie, une bonne semaine.

 

Le champion du Monde de l’omnium en effet en amont de cette épreuve avait été toute la semaine en stage du côté de Saint Quentin-en-Yvelines, avec le groupe piste élite endurance. « Je suis content, déclare-t-il à France Cyclisme, les séances au Vélodrome National ont été bonnes. Je suis revenu à la poursuite par équipes, c’est une discipline qui m’a toujours plu, que j’ai pratiqué pendant des années, et ce qu’ont fait les gars plus les deux records de France lors des championnats du Monde piste UCI à Saint Quentin-en-Yvelines, m’ont motivé. Je vais donc essayer de gagner ma place au sein de ce groupe. »

 

Un stage qu’il a ponctué avec la Coupe de France de l’Américaine, et une victoire avec Bryan Coquard son coéquipier chez Europcar.

 

« Bryan marchait bien, et moi cela prouve que je suis également là sur cette discipline même si je n’avais pas disputé le mondial. Ce bloc piste est bien en vue de la route car cela a permis en prime de travailler les intensités, la fréquence de pédalage. C’est bien de revenir sur la piste en cours de saison car ainsi cela nous empêche de devenir « diesel » sur a route. » Une échéance route qui sera aussi marquée du sceau de l’équipe de France, sous peu pour le néo-pro de Jean-René Bernaudeau, avec une participation au mois de juin, aux premiers Jeux Européens de Baku. « J’espérais fortement y être, car j’adore cela cette forme d’esprit « Jeux », cette réunion à caractère Olympique, pour le cas, mais au niveau Européen. Ce sera un objectif avec le championnat de France sur route à Chantonnay qui se déroulera à la même période (24 au 28 juin), ce sont deux évènements pour lesquels je souhaite être au top de ma forme, Baku en plus est un parcours qui se prête à mes qualités. J’aurai de l’ambition là-bas ».

 

Hervé Bombrun