Roxane Fournier a vite « digéré » sa déception du Tour des Flandres dames. « On est passé à côté de notre course dimanche, avec Poitou-Charentes Futuroscope 86, cela a été une catastrophe, et nous avions hâte de nous racheter le plus vite possible. » Cette opération réhabilitation n’a pas tardé à se mettre en place, puisqu’elle est intervenue « pile-poil » le lendemain à l’occasion du Grand Prix de Dottignies, une belle épreuve du calendrier outre-quiévrain. « C’était en effet une grosse course, confirme auprès de France Cyclisme, Roxane. Une belle épreuve qui donne des points UCI. Je gagne au sprint, cette course qui comprenait une petite partie pavée lors du premier tour de circuit à effectuer. C’est l’une de mes plus belles victoires sur une épreuve d’un jour. Ce qui est bien en plus c’est que Pascale (NDLR : Jeuland) se classe troisième ». Un joli coup donc pour Poitou-Charentes Futuroscope 86, et qui montre que ses athlètes ont du répondant et du moral. « Maintenant, je coupe pendant une petite semaine, poursuit Roxane, je vais reprendre les courses début mai au Luxembourg, puis j’enchaînerai sur une course en Chine avec une manche de Coupe du Monde. C’est une épreuve que je vais disputer avec mon équipe. » Mais avant ce retour sur route, Roxane Fournier effectuera le stage piste endurance organisé par Steven Henry à partir de la semaine prochaine sur le « Vélodrome National » de SQY. « La piste est un outil idéal d’entraînement, indique la sociétaire de Poitou-Charentes Futuroscope 86, car on peut faire avec ce magnifique de travail de belles séances de PMA, c’est mieux pour moi d’effectuer ce type de séance sur piste que sur route. Et puis cela nous permet de ne pas perdre nos acquis sur piste, c’est ce que voulait Steven, faire de petits stages de rappel ainsi en cours de saison afin que nous n’arrivions pas au début de la saison internationale sans avoir fait le moindre entraînement piste au cours de l’année. »

 

 

 

 

Hervé Bombrun