Kévin Ledanois a étrenné sur les routes du Rhône Alpes Isère Tour, sa toute première sélection sur route en Équipe de France. « J’en avais connu une dans les rangs juniors, mais c’était en cyclo-cross à Coxyde », rappelle-t-il à ffc.fr dépêches La France Cycliste. Vainqueur de trois courses l’an passé pour sa deuxième saison chez les Espoirs, le Vendéen a cette année choisi le club du CC Nogent sur Oise pour exprimer son talent.« Ce qui m’a poussé c’est l’envie de découvrir un nouveau calendrier », explique-t-il, avant de revenir sur le collectif Équipe de France. « On court toujours ensemble en club, poursuit-il. Les tactiques sont souvent les mêmes, les coéquipiers pareils, on sait qui ont doit protéger en vue d’un sprint, dans les bosses. C’est différent sous le maillot national. On a les couleurs de notre pays sur le dos, c’est un maillot qui transcende forcément. »Une tenue qu’i aimerait retrouver à l’occasion des « championnats d’Europe route, si je suis sélectionné », dit-il, « mais avant cela j’ai d’autres objectifs a priori je devrais faire partie de l’équipe qui va disputer le chrono par équipes sur la prochaine Coupe de France de DN1 des clubs, et le lendemain, je disputerai Paris-Roubaix Espoirs. Je n’ai jamais disputé cette épreuve, et cette semaine, je suis allé faire une reconnaissance sur les pavés. J’ai été surpris, c’est très physique, et je pense que cela va me plaire pour cette raison là. »Polyvalent, avec des qualités de puncheur, mais aussi de grimpeur, « ce que j’ai découvert sur les routes du Rhône-Alpes Isère Tour », Kévin Ledanois, titulaire d’un BTS, rêve un jour de rejoindre son père, directeur sportif chez BMC, dans le monde professionnel. « Ce serait super d’être moi dans le peloton, et lui au volant de la voiture de son équipe. C’est vraiment un rêve. Ce serait même formidable si cela arrivait. »H.B @Lafrancycliste