Route – Espoirs – Contre-la-montre – Championnats de France – Plougastel-Doualas – Brunel

Route – Espoirs – Contre-la-montre – Championnats de France – Plougastel-Doualas – Brunel

Et de deux ! Alexys Brunel a remporté cette année les deux maillots de Champion de France du contre-la-montre qu’il pouvait conquérir, celui dévolu aux amateurs, à Mantes-la-Jolie et celui des Espoirs, cet après-midi à Plougastel-Daoulas dans le cadre des Championnats de France sur route de l’Avenir.

Le jeune coureur du comité régional Bourgogne Franche-Comté a en quelque sorte réunifié les deux titres. Il devance, à l’arrivée, Jérémy Defaye, qui se satisfaisait de sa deuxième place. « Alexys était le plus fort. Il était imbattable aujourd’hui, je termine 2e, et c’est mieux que ce que je prévoyais. Alexys est au-dessus. Ce n’est pas un manque d’ambition de ma part, je ne pouvais pas gagner. Je suis juste réaliste », témoignait le coureur du comité régional Provence Alpes Côte d’Azur.

 

Gagner, Thibault Guernalec n’était pas, selon lui, en mesure de le faire. Les raisons avancées par le coureur de l’équipe Fortunéo-Samsic, pour expliquer cette incapacité momentanée à briguer la première place était les suivantes. « Je suis tombé à l’entraînement, et j’ai eu tout le côté droit de bloqué, indiquait le coureur qui représentait sur cette épreuve le comité régional de Bretagne. Si on m’avait dit, ce matin, avant la course, que j’allais me classer 3e, franchement, j’aurais signé de suite. »

 

Alexys Brunel a donc eu en quelque sorte  un boulevard devant lui, en Bretagne-  terre sur laquelle il a conquis son premier titre en contre-la-montre. C’était en 2016, à Plumelec, sur les Championnats d’Europe juniors- mais malgré tout, il ne faut pas croire que ce succès 2018, le deuxième de rang chez les Espoirs au niveau domestique, a été simple à décrocher. Un chrono par définition n’est jamais simple, surtout sur le circuit proposé à Plougastel-Doualas, jolie ville du Finistère, avec trois belles bosses au programme, et de nombreuses relances. « C’est un maillot de plus, et c’est cool, disait Alexys Brunel en grignotant quelques fraises, la spécialité de Plougastel. Je n’avais pas forcément de pression au départ, mais quand même, quelque part la peur de perdre ce maillot. C’est la première fois de ma carrière en plus que je remettais un titre en jeu. Je savais que j’étais en capacité de faire un très beau chrono. Je l’ai démontré aujourd’hui. Je tiens une nouvelle fois à remercier mon entraîneur Nicolas Boisson ». Un entraîneur qui est l’un des piliers de sa réussite, et qu’il retrouvera d’ailleurs l’an prochain au sein de l’équipe Continentale Groupama-FDJ.  « Un groupe que je suis très heureux d’intégrer », glissait au passage Alexys Brunel, avant de revenir sur sa fin de course. « ce qui est bien c’est que j’ai pu profiter de ma victoire, de l’arrivée en levant les bras du fait que j’étais en possession des temps et des écarts qui me séparaient d’avec mes adversaire. J’ai pu faire cela aussi parce que j’ai été le dernier des concurrents à s’élancer sur ce Championnats de France. Pareil cas de figure m’était déjà arrivé une fois dans ma carrière c’était lors du chrono des nations juniors. J’avais fait pareil en franchissant la ligne » Il y a pris goût de toute évidence, et a récidivé avec une joie non dissimulée dans le Finistère. 

 

 

Hervé Bombrun

Crédit photo FFC – Patrick Pichon

 

 

Route – Espoirs – Contre-la-montre – Championnats de France – Plougastel-Doualas – Podium

Route – Espoirs – Contre-la-montre – Championnats de France – Plougastel-Doualas – Podium