« Une mauvaise journée ! » C’est par ces mots que Pierre-Yves Châtelon décrit la première étape du Tour de l’Avenir 2014, entre Saint Flour et Brioude, pour l’Équipe de France Espoirs. Il y a eu en effet la chute de Pierre Gouault, professionnel chez BigMat Auber 93, qui s’est cassé la clavicule, et puis cette grande et longue échappée qui a pris beaucoup de temps. « L’échappée a pris beaucoup de temps et personne ne voulait vraiment assurer la poursuite sans que l’on sache pourquoi, indique à ffc.fr dépêches « La France Cycliste », l’entraîneur national des moins de 23 ans. Moi, j’ai demandé à cinquante bornes de l’arrivée à Loïc Chetout de rouler, les Belges ont eux aussi mis un ou deux gars devant le peloton pour faire de même. L’échappée au final garde deux minutes douze d’avance, on limite la casse car devant les coureurs ne sont pas dangereux pour le classement général final, hormis le Norvégien qui gagne Kristoffer Skjerping qui grimpe pas trop mal. Loïc Chetout dans le final a emmené le sprint en faveur de Quentin Jauregui pour la quatrième place, mais là encore, il y a eu une grosse chute, à 200 mètres de la ligne environ, dans un rond-point. Nos coureurs n’ont pas été pris dedans, heureusement. » Ouf !

Hervé Bombrun
@Lafrancecycliste